Le rugissement des vagues pourrait être la bande originale de Titan

Le rugissement des vagues pourrait être la bande originale de Titan
Le rugissement des vagues pourrait être la bande originale de Titan
-

Le rugissement des vagues pourrait être la bande originale de TitanCrédits : NASA/JPL-Caltech/Université de l’Arizona/Université de l’Idaho.

Une nouvelle étude montre que les énormes corps de méthane et d’éthane liquides qui enveloppent la surface de Titan, la plus grande lune de Saturne, sont probablement peuplés de vagues qui érodent les côtes, sculptant les formes surprenantes des rivières et des lacs que l’on peut trouver sur cette planète exotique. monde.

En rapport

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux États-Unis, soutiennent dans une étude récemment publiée dans la revue Science Advances que l’énorme mers d’hydrocarbures de Titan, l’une des lunes de la planète Saturne, présentent des vagues intenses qui façonnent leurs côtes et créent les formes inhabituelles de ces masses de méthane et d’éthane liquides.

Depuis la découverte de Titan par Christiaan Huygens en 1655, la surface de ce satellite est restée cachée, alimentant les mystères, du fait de l’atmosphère épaisse et brumeuse qui l’entoure. Cependant, lorsque Gerard Kuiper a détecté du méthane dans son spectre en 1944 et que la sonde Cassini a été envoyée sur l’orbite de Saturne au début des années 2000, nous avons commencé à en savoir plus sur la surface de la Lune, notamment sur ce qu’elle présente. de vastes lacs scintillants d’hydrocarbures liquides.

Vagues générées par le vent

Aujourd’hui, des spécialistes du MIT ont étudié les côtes de Titan et ont montré grâce à des simulations que les grandes mers de la Lune ont probablement été façonné par les vaguesproduit par l’action du vent.

Selon un communiqué de presse, des signaux indirects et contradictoires d’activité liée aux vagues reposaient jusqu’à aujourd’hui sur des images lointaines de la surface de Titan. Dans la nouvelle étude, des chercheurs américains ont combiné modèles d’évolution du paysage avec des mesures de la forme de la côte sur Terre.

Ils ont ainsi pu caractériser comment les différents mécanismes d’érosion côtière affectent la morphologie du littoral. En appliquant ce cadre à Titan, ils ont révélé que les côtes des mers de la Lune correspondent le mieux à des paysages inondés qui ont ensuite été érodés par les vagues, au lieu d’un processus d’érosion uniforme.

mers tumultueuses

Selon un article publié dans Science Alerta, Titan est le seul corps connu du système solaire sans tenir compte de la Terre avec de gigantesques dépôts de liquide à sa surface. Les scientifiques cherchent à déterminer si les mers sont orageux et dynamique ou au contraire, ils sont toujours immobiles et ne présentent pas de mouvement significatif.

Cela peut en dire long sur les caractéristiques du satellite et même donner de nouveaux indices sur l’existence possible de une certaine forme de vie extraterrestre, peut-être de type microbien, sur cette étrange et énorme lune.

Référence

Signatures de l’érosion des vagues sur les côtes de Titan. Rose V. Palerme et al. Avancées scientifiques (2024). DOI : https://doi.org/10.1126/sciadv.adn4192

-

NEXT Premières impressions et tests du Motorola Edge 50 Fusion