Les organisations et commerçants musulmans observeront le bandh pour condamner le meurtre de Neha et chercher à punir les accusés

Les organisations et commerçants musulmans observeront le bandh pour condamner le meurtre de Neha et chercher à punir les accusés
Les organisations et commerçants musulmans observeront le bandh pour condamner le meurtre de Neha et chercher à punir les accusés
-

Les organisations musulmanes et les associations professionnelles ont décidé d’organiser lundi un bandh volontaire à Hubballi pour condamner le meurtre de Neha Hiremath, une étudiante. Une marche de protestation silencieuse sera organisée pour demander la punition la plus élevée pour les accusés.

“Tous les établissements commerciaux dirigés par des musulmans baisseront leurs volets lundi à Hubballi-Dharwad pour condamner le meurtre et demander la peine la plus élevée pour les accusés”, a déclaré dimanche aux journalistes le président de la société Anjuman-e-Islam, Ismail Tamatgar.

Les dirigeants de la communauté dirigés par Moulvis et les anciens ont décidé de mettre fin à la manifestation silencieuse en portant des bandeaux noirs. Ils soumettront un mémorandum au ministre en chef par l’intermédiaire du bureau du commissaire adjoint exigeant des mesures sévères contre l’accusé Fayaz Khandunayak.

« La communauté musulmane est profondément blessée par cette offense. L’accusé Fayaz a fait honte à toute la communauté à travers ce crime odieux », a déclaré M. Tamatagar. Il a déclaré qu’aucune religion au monde ne prône la violence et les meurtres.

« De tels incidents doivent être fermement condamnés. Il ne devrait y avoir aucun espace dans la société pour ceux qui font justice et tuent les autres. Malheureusement, de tels incidents continuent de se produire. La société doit rester unie et veiller à ce que de tels incidents ne se reproduisent plus », a-t-il déclaré.

M. Tamatgar a déclaré qu’en hommage à Neha Hiremath, la société Anjuman-e-Islam a décidé de donner son nom à l’un de ses blocs. Ses parents seront priés de l’inaugurer.

Les directions des écoles et des collèges doivent jouer un rôle plus important dans l’enseignement des valeurs morales aux jeunes, en plus de renforcer les mesures visant à assurer la sécurité des étudiantes. Un nombre suffisant d’agents de sécurité devraient être nommés dans les écoles. Les enseignants doivent surveiller le comportement des élèves, organiser régulièrement des réunions avec les parents et également installer des caméras de vidéosurveillance pour contrôler les intrus entrant dans leurs locaux et troublant la paix, a-t-il expliqué.

Il s’agit d’un article Premium disponible exclusivement pour nos abonnés. Pour lire plus de 250 articles premium de ce type chaque mois

Vous avez épuisé votre limite d’articles gratuits. Veuillez soutenir un journalisme de qualité.

Vous avez épuisé votre limite d’articles gratuits. Veuillez soutenir un journalisme de qualité.

X

Tu as lu {{data.cm.views}} hors de {{data.cm.maxViews}} articles gratuits.

X

Ceci est votre dernier article gratuit.

-

PREV Le gouvernement a débloqué 4,3 milliards de dollars pour maintenir les réductions sur les tarifs du gaz dans les zones froides
NEXT La Cour suprême de l’Arizona reprend la décision ADN dans le meurtre d’Allison Feldman