Les prix élevés du café entraînent des difficultés pour l’industrie

Les prix élevés du café entraînent des difficultés pour l’industrie
Les prix élevés du café entraînent des difficultés pour l’industrie
-

Les prix élevés profitent aux producteurs de café

Les prix intérieurs du café ont continué d’augmenter ces derniers jours. En seulement six mois, ils ont presque triplé et se situent actuellement à leur niveau le plus élevé des dernières décennies.

Selon l’industrie, les agriculteurs de la province des hauts plateaux du centre de Gia Lai ont presque vendu leurs produits. La plupart des ménages vendent du café frais juste après la récolte ou du café vert au prix de 80 000 à 90 000 VND le kg.

À la mi-avril, le prix du café vert dans les hauts plateaux du centre atteignait 110 000 VND le kg. Dans une attitude attentiste, l’agriculteur Le Van Nghia de la commune de Nam Giang de la province de Gia Lai a toujours refusé de vendre sa tasse de café demandée par les acheteurs potentiels, attendant que le prix augmente à 120 000 – 130 000 VND le kg. S’il vendait son café à 120 000 VND le kg, il gagnerait environ 1,8 milliard de VND et réaliserait un bénéfice de 70 pour cent du revenu total hors coûts de main-d’œuvre, de matériaux, d’engrais et d’irrigation.

La hausse des prix du café ces derniers jours a profité aux agriculteurs des principales zones productrices de café, qui ne pouvaient vendre que moins de 50 000 VND le kg depuis longtemps. Cependant, pour les entreprises de la chaîne d’approvisionnement du café vietnamien, y compris les agents d’achat auprès des fournisseurs, des exportateurs, des négociants et des torréfacteurs, la hausse rapide et élevée des prix pose de nombreux défis et révèle la non-durabilité de l’industrie du café vietnamienne.

De nombreuses entreprises doivent acheter à des prix élevés pour avoir des marchandises et les livrer rapidement à des partenaires préalablement signés. L’expert en café Nguyen Quang Binh a déclaré que de nombreux commerçants d’import-export sont inquiets parce que le prix d’achat est trop élevé et qu’ils n’ont pas assez de capital pour collecter les marchandises. Sans café, leurs usines risquent une suspension temporaire de leurs activités. En outre, les entreprises s’inquiétaient également de l’offre insuffisante de la part des agriculteurs, même si le contrat avait été signé.

Un représentant de Neumann Vietnam Company a déclaré que les activités commerciales dans l’industrie du café vietnamienne étaient assez stables. Cependant, au cours de la campagne agricole 2023-2024, les retards de livraison en raison des contrats ont affecté non seulement les activités d’exportation de café vietnamien de l’entreprise, mais également les torréfacteurs qui étaient ses clients. La violation des contrats et des accords signés est répandue et entraîne un risque de perturbation de la chaîne d’approvisionnement du café.

Aux prix actuels, les agriculteurs en profitent tandis que les entreprises font face à des difficultés révélant la vulnérabilité du développement durable du secteur. M. Nguyen Nam Hai, président de l’Association vietnamienne du café et du cacao (Vicofa), a déclaré que dans la chaîne de production, de commerce et d’exportation du café, chaque étape doit garantir la durabilité. Récemment, Vicofa a émis des avertissements concernant la signature de contrats loin de la saison des récoltes. Par exemple, d’octobre à décembre, le café est récolté, mais depuis août, les entreprises achètent du café, ce qui entraînera des risques commerciaux très élevés.

Vicofa estime qu’actuellement, les banques soutiennent nécessairement les entreprises. Les dirigeants de Vicofa ont proposé qu’en réponse à la très forte augmentation des prix du café par rapport à la campagne précédente, les banques envisagent d’augmenter les limites de prêt et d’accorder des taux d’intérêt préférentiels aux entreprises d’importation et d’exportation de café afin de garantir la signature des contrats.

Selon les statistiques du Département général des douanes, les exportations de café du pays montrent une diminution de l’offre par rapport à mars 2024, lorsque la production d’exportation n’était que d’environ 185 281 tonnes, atteignant un chiffre d’affaires d’environ 680,86 millions de dollars, en baisse de 11,9 pour cent en volume, malgré une augmentation de 41,1 pour cent. en valeur par rapport à la même période l’année dernière grâce à l’augmentation des prix. Les deux principaux exportateurs de café, Vinh Hiep Company et 2-9 Dak Lak Import-Export Company, dans la province de Gia Lai, ont tous deux déclaré que la quantité de marchandises en stock était suffisante pour être vendue jusqu’en mai et juin 2024 environ.

Par Duc Trung – Traduit par Anh Quan

-

PREV Dividende final d’Union Jack Oil pour 2023, reflétant un flux de trésorerie solide et des perspectives commerciales positives
NEXT Un groupe de producteurs de cannabis prévient que l’industrie pourrait s’effondrer d’ici un an si les agriculteurs n’obtiennent pas d’aide financière | Nouvelles