Le Mexique et la NASA conviennent d’améliorer la connectivité et de lutter contre le changement climatique – El Heraldo de Chiapas

Le Mexique et la NASA conviennent d’améliorer la connectivité et de lutter contre le changement climatique – El Heraldo de Chiapas
Le Mexique et la NASA conviennent d’améliorer la connectivité et de lutter contre le changement climatique – El Heraldo de Chiapas
-

La POTpar l’intermédiaire de son propriétaire, Bill Nelson, et de l’administratrice adjointe, Pamela Melroy, approuvé son collaboration avec le gouvernement de Mexique dans questions d’environnement et de connectivitéaprès sa rencontre avec le président Andrés Manuel López Obrador et les membres de son cabinet.

Bill Nelson a déclaré que lors de sa rencontre avec le président mexicain, il leur avait dit que son le rêve est « que les gens aient une connectivitéce qu’une grande partie de la population mexicaine ne possède pas”, donc a de l’espoir dans les projets placement de satellites pour Connectivité 5G dans une grande partie du monde ; Cependant, ils ont également parlé du type de collaboration qu’ils pourraient avoir en matière environnementale.

Nous avons plusieurs intérêts communs, dont le climat. Notre avenir économique est partagé, tout comme le bénéfice de l’humanité. Nous pensons que le Mexique sera pour nous un partenaire dans tout cela.Pamela Melroy, administratrice adjointe de la NASA.

De son côté, l’administrateur du POT indiqué qu’il est très impressionné avec le travail de universités mexicaines et surtout de l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM), avec lesquels ils ont collaboré et continuent de le faire enquêtes conjointes.

“Nous avons construit des satellites incroyablement puissants qui observent actuellement la Terre, l’eau, l’océan, nous partageons ces données librement, mais tout le monde ne sait pas où les trouver ni comment les utiliser, nous allons donc renforcer notre partenariat pour partager des informations sur la manière dont les scientifiques et même les étudiants peuvent utiliser ces données. Nous convenons également que notre programme de stages actuel, il nous allons étendre à davantage d’universités et nous l’étendrons à d’autres centres », a commenté Bill Nelson.

L’astronaute a également indiqué queLa NASA envisage de retourner sur la Lune et placer plusieurs satellites sur son orbite, pour après faire le voyage à Marsqu’ils ont calculé pour 2040, un fait qui les passionne car cela donnera envie à de nombreux jeunes de devenir astronautes et de s’intéresser à l’espace et à la science, comme lui lors du voyage spatial Apollo 11, avec l’alunissage de l’astronaute Neil Armstrong. .

« Nous allons construire une mini station spatiale en orbite lunaire. Nous irons construire cela avec la participation de partenaires lunaires, nous accueillerons des astronautes internationaux. Le premier à arriver sur la station spatiale lunaire s’appelle Gateway. À terme, nous partagerons la descente sur la Lune avec International Plus et retournerons sur la Lune après un demi-siècle. Non seulement pour retourner sur la Lune, nous allons pouvoir apprendre, pour pouvoir aller sur Mars, et cela devrait être dans les années 2040 », a-t-il révélé.

Y a-t-il de la vie dans l’univers ? La NASA répond

Enfin, à la question de Le soleil du Mexique sur les progrès de la recherche sur la vie dans l’espace, a répondu que Il y a plus de deux milliards de chances qu’une autre Terre existe dans l’espace, en contemplant son immensité et les nombreuses probabilités qui existent, « Est-ce que je crois qu’il y a de la vie dans l’univers ? La réponse est oui. “L’univers a 13,8 milliards d’années et compte des milliards d’étoiles.”

«En d’autres termes, cet univers est si grand que c’est pourquoi je ne vais pas limiter complètement la vie développée et, espérons-le, civilisée. Mais certainement Je ne vais pas limiter la vie à la planète Terre. Cela s’est peut-être produit il y a 13,5 milliards d’années ; Mais je ne vous dirai pas où sont les extraterrestres”, a-t-il conclu. Bill Nelson.

-

PREV Skidmore à distance de frappe après la 2e journée aux championnats nationaux IHSA
NEXT Richard Osman affirme que « tout le monde » dans l’industrie sait qui est le scénariste de télévision qui abuse des abus