La baisse du gaz et la taxe minent les résultats de Repsol

-

Repsol gagne 969 millions au premier trimestre de l’année, soit 12% de moins, après avoir payé 168 millions pour le évaluation aux énergies.

Repsol, la première compagnie pétrolière espagnole, a atteint un bénéfice net de 969 millions d’euros au premier trimestre de cette année, soit 12% de moins qu’entre janvier et mars 2023. Le bénéfice net ajusté, éliminant l’effet de la valeur d’inventaires’élève à 1 267 millions d’euros, soit 33% de moins.

La baisse répond à la baisse des prix

Repsol, la première compagnie pétrolière espagnole, a atteint un bénéfice net de 969 millions d’euros au premier trimestre de cette année, soit 12% de moins qu’entre janvier et mars 2023. Le bénéfice net ajusté, éliminant l’effet de la valeur d’inventaires’élève à 1 267 millions d’euros, soit 33% de moins.

Cette baisse répond à la baisse des prix du gaz, à la détérioration des marges de raffinage et le paiement, au cours de ce trimestre, de la première tranche des deux que Repsol doit régler concernant la taxe sur l’énergie et les banques créée par le gouvernement de Pedro Sánchez. Que imposé, comme on l’appelle familièrement dans le secteur de l’énergiea représenté un impact de 168 millions pour Repsol dans le quartier.

En septembre, elle devra payer 168 millions supplémentaires, ce qui portera le total à 336 millions pour l’ensemble de l’année. En 2023, elle a payé 443 millions d’euros.

En 2023, c’était différent

La baisse des résultats de Repsol au premier trimestre de cette année contraste avec la situation de l’année dernière.

Au premier trimestre 2023, Repsol a gagné 1,112 millions d’euros. Ce chiffre est inférieur de 20% aux 1 392 millions d’euros du premier trimestre 2022. Cependant, en termes ajustés, le bénéfice a bondi de 79%, passant de 1 056 millions d’euros à 1 891 millions d’euros. Repsol s’est ainsi positionné au cours de ce premier trimestre 2023 en la première entreprise énergétique espagnole par les bénéfices, au-dessus d’Iberdrola, qui a gagné 1 485 millions entre janvier et mars 2023.

Tensions en mer Rouge et en Palestine

Entre janvier et mars Le contexte international a été marqué par des tensions découlant des conflits en mer Rouge et entre Israël et la Palestine. Ces deux situations se sont reflétées dans les prix du pétrole brut Brent, qui ont suivi une tendance à la hausse au cours du trimestre jusqu’à atteindre une moyenne de 83,2 dollars le baril, soit 2,5 % de plus que la période équivalente de 2023. A l’inverse, le prix moyen du gaz Henry Hub a baissé de 32,4% par rapport à la même étape en 2023, jusqu’à 2,3 dollars par MBtu.

Plus d’investissement

Repsol a investi 2,129 millions d’euros entre janvier et mars. Sur la période 24-27, l’entreprise prévoit d’investir entre 16 000 et 19 000 millions d’euros nets : 60% dédié à la péninsule ibérique et plus de 35 % à des projets bas carbone.

-

PREV Résultats de JSW Energy Q4 : PAT augmente de 29 %, dividende de Rs 2 par action déclaré | Résultats de l’entreprise
NEXT Un groupe de producteurs de cannabis prévient que l’industrie pourrait s’effondrer d’ici un an si les agriculteurs n’obtiennent pas d’aide financière | Nouvelles