Un guide touristique kenyan sauve 14 touristes après des inondations dévastatrices dans le Masai Mara | Nouvelles du monde

Un guide touristique kenyan sauve 14 touristes après des inondations dévastatrices dans le Masai Mara | Nouvelles du monde
Un guide touristique kenyan sauve 14 touristes après des inondations dévastatrices dans le Masai Mara | Nouvelles du monde
-

Un guide touristique kenyan a secouru 14 touristes après que de fortes pluies ont provoqué des inondations dévastatrices dans la réserve nationale du Masai Mara.

La rapidité d’esprit de James Apolloh Omenya a également permis de sauver 25 membres du personnel du camp de Talek Bush, dans la réserve sauvage du sud-ouest du pays. Kenya.

Ce pays d’Afrique de l’Est a été frappé par de fortes averses depuis le début de la saison des pluies en mars.

Inondation et les glissements de terrain ont tué plus de 200 personnes et détruit des maisons, des routes et des infrastructures à travers le pays.

M. Omenya dormait dans sa tente au camp mercredi lorsque son chauffeur l’a réveillé vers 1 h 20, heure locale, pour l’avertir de fortes pluies et d’inondations.

“Quand je me suis réveillé, notre tente flottait littéralement”, a-t-il déclaré à Sky News.

“Nous sommes sortis de la tente et peu de temps après, l’eau nous arrivait jusqu’à la taille.”

Conscient du danger que représentaient les eaux vives pour les touristes et les membres du personnel du camp, M. Omenya les a réveillés avant de les conduire tous dans une seule pièce où ils étaient plus en sécurité.

Cependant, lorsqu’il a regardé dehors, M. Omenya a pu voir que le niveau d’eau allait continuer à monter et a estimé que la pièce n’allait pas les garder au sec très longtemps.

“J’ai réalisé que nous devions amener tout le monde vers une plateforme plus élevée.

“Il pleuvait toujours, le niveau de l’eau montait et certains touristes semblaient extrêmement inquiets.

“Dans le camp, il y a des camions-citernes en béton qui se trouvent à environ 8,2 m du sol sur une plate-forme. Je suis donc allé chercher une échelle et je l’ai déplacée jusqu’à côté du réservoir.”

Image:
Les touristes se tiennent au sec à côté des réservoirs d’eau. Photo : James Apolloh Omenya

Le groupe de touristes, qui comprenait trois personnes venant du Royaume-Uni, a finalement été secouru par la Croix-Rouge du Kenya vers 10h40, heure locale, mercredi matin.

Certains ont été transportés par avion vers la capitale kenyane Nairobi, tandis que d’autres ont choisi de rester dans le Masai Mara pour tenter de terminer leur voyage.

En réfléchissant à cet ordre, M. Omenya a déclaré : « Vous devez rester calme en cas de crise et donner la priorité à la sécurité des personnes.

“J’aime Dieu, et en sauvant la vie de quelqu’un, vous sauvez l’humanité.”

Lire la suite de Sky News :
Des dizaines de morts après l’effondrement d’un barrage au Kenya
Au moins 29 morts dans les inondations au Brésil

Image:
M. Omenya se tient à côté d’un hélicoptère de sauvetage venu récupérer les personnes bloquées. Photo : James Apolloh Omenya
Image:
Les touristes qui ont choisi de rester dans la réserve traversent un champ inondé. Photo : James Apolloh Omenya

Les 14 touristes faisaient partie des quelque 110 personnes que la Croix-Rouge du Kenya a déclaré avoir été secourues dans la réserve après que plus d’une douzaine d’hôtels, de lodges et de camps aient été inondés à cause des averses.

Les inondations sont survenues après qu’une rivière du Masai Mara ait débordé tôt mercredi.

M. Omenya a déclaré que deux 4×4 et deux berlines utilisés par le camp de brousse de Talek ont ​​été complètement submergés – l’un d’entre eux ayant parcouru environ 150 mètres sur la route avant de heurter un buisson et de s’arrêter.

Image:
M. Omenya, deuxième à droite, avec le gouverneur du comté de Narok, Patrick Ole Ntutu, troisième à droite, et des touristes après les efforts de sauvetage. Photo : James Apolloh Omenya

Les touristes bloqués sont secourus d’un camp séparé dans la réserve

La réserve, située au sud-ouest du Kenya, est une destination touristique populaire et accueille la migration annuelle des gnous depuis le Serengeti en Tanzanie.

Les inondations pourraient avoir un impact significatif sur l’écosystème du parc – affectant les animaux par noyade et perturbant les habitats, les sources de nourriture et les sources d’eau, rapporte le service de presse Nation au Kenya.

Il s’agit d’une version limitée de l’histoire, donc malheureusement ce contenu n’est pas disponible.

Ouvrir la version complète

Nicholas Ole Murero, président du réseau des ressources naturelles du comté de Narok, a déclaré que les girafes et les gazelles étaient les plus touchées.

Le Kenya se prépare à des précipitations cette semaine.

Le président kenyan William Ruto a déclaré que “les rapports météorologiques dressent un tableau désastreux”, évoquant la possibilité que le cyclone Hidaya frappe les côtes du Kenya dans les prochains jours.

Le cyclone devrait toucher terre samedi en Tanzanie, voisin du sud du Kenya.

-

PREV Vidéo : c’est l’accident du camion resté pendu à l’autoroute 25 de Mayo
NEXT L’entraîneur Pedro Sarmiento est hospitalisé en raison de problèmes de santé : il est « délicat »