Equateur : le volcan Sangay génère une explosion toutes les demi-minutes | dernier | MONDE

Equateur : le volcan Sangay génère une explosion toutes les demi-minutes | dernier | MONDE
Equateur : le volcan Sangay génère une explosion toutes les demi-minutes | dernier | MONDE
-

Le volcan Sangay, le plus méridional des Équateurgénère en moyenne une explosion toutes les demi-minutes et dans certains d’entre eux, il a été possible de voir la lueur dans le cratère la nuit et le roulement de pierres incandescentes le long d’un de ses flancs, comme le rapporte ce samedi l’Institut Géophysique (IG) de l’Ecole Nationale Polytechnique.

REGARDEZ ICI | Anniversaires du 5 mai : que s’est-il passé dans le monde un jour comme aujourd’hui ?

Dans un rapport, l’entité précise qu’au cours des dernières 24 heures, 918 explosions ont été enregistrées, ce qui représente une moyenne d’un peu plus de 38 par heure.

Il I.G. indiqué que les images satellitaires ont permis de détecter des émissions de gaz et de cendres sous forme de colonnes, comme des nuages, qui se sont élevées entre 500 et 1 700 mètres au-dessus du sommet et qui, sous l’effet du vent, ont pris une cours au sud-ouest de la montagne.

De même, il a dit avoir calculé que le le volcan a exhalé environ 1 000 tonnes de dioxyde de soufre au cours des dernières 24 heures et a détecté jusqu’à 15 anomalies thermiques dans ses environs.

REGARDEZ ICI | Le candidat de l’opposition Roux appelle à mettre fin à la « politique corrompue » au Panama

Au cours de la nuit, des épisodes d’incandescence ont également été observés dans le cratère et la descente jusqu’à 1 000 mètres sous le sommet de matière magmatique, des roches chaudes qui ont dévalé l’un de ses ravins sur le flanc sud-est.

Il Sangay5 230 mètres d’altitude, est situé dans une branche andine de la province amazonienne de Morona Santiago, au sud-est du pays.

Un autre des volcans en activité de ÉquateurIl s’agit d’El Reventador, qui a généré au cours des dernières 24 heures 65 explosions, soit un peu plus d’une par heure, en plus de 13 tremblements de terre légers de « longue période », liés au mouvement interne des fluides, et de 14 épisodes de tremblements de terre au cours de la période. exhalaisons de gaz et de cendres.

Il a également généré des colonnes d’émission jusqu’à 800 mètres au-dessus du sommet, une anomalie thermique a été détectée et la nuit, il a été possible d’observer une incandescence au niveau du cratère et la descente de matière magmatique le long de ses flancs jusqu’à 400 mètres de profondeur. la pente, a ajouté la fontaine.

VÉRIFIEZ ICI | Coup d’État contre Petro ? Les raisons pour lesquelles le président colombien insiste sur le fait qu’il veut le destituer

Avec ses 3 560 mètres d’altitude, El Reventador est situé dans la province amazonienne de Napo, au nord-est du pays, et fait partie d’une rangée de volcans dans une zone montagneuse à côté de Pan de Azúcar, Sumaco et des Conos de Puyo.

L’Institut géophysique a également publié un rapport sur la situation du volcan La Cumbre, sur l’île Fernandina, la plus occidentale de l’archipel des Galapagos, dans l’océan Pacifique, à environ 1 000 kilomètres à l’ouest des côtes continentales de l’Équateur.

Des systèmes de surveillance par satellite qui surveillent le comportement de ce volcan L’île a détecté plusieurs anomalies thermiques au cours des dernières 24 heures, certaines permanentes et liées aux coulées de lave qui ont voyagé depuis leur cratère pour atteindre la mer.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ | Tranchée virtuelle : comment X est une épée à double tranchant entre les mains de Milei

Le contact de matériau volcaniqueou avec la mer a généré des émissions de vapeur d’eau et de gaz, un phénomène qui pourrait être potentiellement nocif pour les personnes, c’est pourquoi l’IG a recommandé de prendre des précautions dans les activités de tourisme, de pêche et de recherche scientifique qui peuvent être réalisées dans cette zone. .

La Cumbre, culminant à 1 476 mètres d’altitude, est l’un des volcans les plus actifs des Galapagos et on estime que depuis un peu plus de 200 ans, il a connu entre 28 et 30 éruptions.

L’archipel des Galapagos est l’une des réserves terrestres et marines les mieux préservées au monde, en plus d’avoir été déclarée site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1978.

-

PREV Il n’y a pas eu de perte de gaz, pas de cours : quelque chose ne va pas
NEXT Malgré les plaintes, la pénurie de GNC se poursuivra jusqu’au week-end