La famille d’une femme tuée sur l’autoroute 50 au Québec réclame des améliorations en matière de sécurité

La famille d’une femme tuée sur l’autoroute 50 au Québec réclame des améliorations en matière de sécurité
La famille d’une femme tuée sur l’autoroute 50 au Québec réclame des améliorations en matière de sécurité
-

Une femme est décédée dans un accident de voiture le 27 avril sur l’autoroute 50, un tronçon de route considéré comme mortel par de nombreux habitants.

La famille de Sophie Chénier est la dernière à plaider pour que le gouvernement agisse et améliore la sécurité sur la route entre Gatineau et Mirabel.

«Cela s’appelle l’autoroute de la mort», explique son frère Martin Chénier, de la ville voisine de Lachute.

Il a dit que sa sœur était une personne joyeuse qui apportait toujours du bonheur à la famille.

“Elle adorait apporter de la joie à la famille”, a-t-il déclaré.

Environ 60 pour cent de l’autoroute ne comporte qu’une seule voie dans chaque direction et après des années de résidents locaux et de politiciens réclamant l’élargissement de l’autoroute, la province a lancé un projet de plusieurs millions de dollars pour ajouter deux voies supplémentaires le long de 96 des 158 voies. route miletree

Mais cela ne sera pas achevé avant 2032.

Ce qui est le plus douloureux dans cette perte, a déclaré Martin, c’est qu’il estime qu’elle était évitable.

L’autre conducteur, un homme de 35 ans, a été arrêté pour conduite avec facultés affaiblies et Martin s’est dit incrédule que cela se produise encore en 2024.

“Il y a tellement d’alternatives aujourd’hui, des taxis aux Ubers”, a-t-il déclaré.

Bien qu’il déplore le rôle joué par le conducteur dans le décès de sa sœur, Martin dit que c’est le manque d’action du ministère des Transports du Québec qui le frustre le plus.

“Il n’y a rien en place pour éviter les collisions”, a-t-il déclaré. “Pas de blocs de béton, pas de câbles pour empêcher les véhicules de franchir la ligne médiane.”

Depuis décembre seulement, quatre autres personnes ont perdu la vie sur le même tronçon d’autoroute.

Entre 2020 et 2022, le ministère des Transports a recensé 14 décès.

Martin Chernier et sa famille ont un message clair pour la province : « Agissez avant que quelqu’un d’autre ne meure. »

-

PREV Le Pentagramme à un million de dollars est déjà le film le plus rentable de la franchise
NEXT Les libertariens lâchent Trump et désignent leur candidat