Quatre personnes sont mortes et 13 ont été blessées après l’effondrement d’un mur au Cap oriental – SABC News

Quatre personnes sont mortes et 13 ont été blessées après l’effondrement d’un mur au Cap oriental – SABC News
Quatre personnes sont mortes et 13 ont été blessées après l’effondrement d’un mur au Cap oriental – SABC News
-
Temps de lecture: 2 minutes

Quatre personnes sont mortes après l’effondrement du mur d’un magasin à Ngcobo, dans la province du Cap oriental. Treize autres personnes auraient été transportées d’urgence à l’hôpital de Tous les Saints où elles sont soignées pour diverses blessures.

Le porte-parole de la santé, Mkhululi Ndamase, a déclaré que le personnel médical d’urgence et d’autres secouristes sont toujours occupés aux opérations de recherche et de sauvetage.

Il s’agit du deuxième bâtiment à s’effondrer cette semaine après le premier survenu à George lundi.

Le ministre de la Santé du Cap-Occidental, Nomafrench Mbombo, a déclaré que des équipes médico-légales supplémentaires ont été mobilisées pour aider à l’identification des victimes du désastre de l’immeuble effondré de George, survenu cette semaine.

Elle s’exprimait lors d’une visite à l’hôpital provincial George et à la Mediclinic.

Mbombo était accompagné du ministre national de la Santé, Joe Paahla.

Ils ont rendu visite aux survivants de la tragédie qui étaient encore hospitalisés, ainsi qu’aux lieux de l’accident et aux familles des personnes toujours portées disparues.

Paahla et Mbombo ont tous deux fait l’éloge de l’hôpital provincial George et de la Mediclinic, pour leur contribution à la collaboration visant à sauver la vie des patients amenés à la suite de l’effondrement mortel du bâtiment survenu lundi.

Le bilan s’élève à 12 morts et 41 personnes portées disparues.

Qualifiant cet incident de catastrophe nationale, Paahla a déclaré qu’il était réconfortant que l’établissement privé ait ouvert ses portes pour recevoir les patients ayant besoin d’un traitement spécialisé, sans poser de questions.

« L’hôpital s’est montré à la hauteur lorsqu’il a été contacté par l’hôpital George pour lui dire ‘nous avons besoin d’aide parce que nous sommes débordés’. Et d’après le rapport que nous avons reçu, nous avons compris qu’ils avaient vraiment tout fait, arrêté les opérations. Et nous remercions la direction, ainsi que tout le personnel. Cela fait chaud au cœur de savoir que même des médecins privés, déjà occupés par des opérations ou sur le point de commencer, ont accepté de reporter ces opérations », explique Phaahla.

Tous deux ont également remercié les secouristes qui ont travaillé jour et nuit depuis l’incident.

Mbombo a déclaré que les équipes EMS des autres districts retourneraient désormais dans leurs villes respectives.

Le nombre de morts étant susceptible d’augmenter encore davantage, elle a déclaré que des mesures étaient en place pour que les morgues locales ne soient pas surchargées.

-

PREV L’armée israélienne déclare que les corps de trois otages ont été retrouvés à Gaza
NEXT Guerre Israël-Hamas : les corps de trois otages retrouvés dans la bande de Gaza