Villarreal – Séville, minute par minute

Villarreal – Séville, minute par minute
Villarreal – Séville, minute par minute
-

Un but du Norvégien Alexander Sorloth dans la dernière minute de la prolongation accordé à Villarreal briser la bonne séquence de Séville et prolonger son rêve d’obtenir une place pour concourir en Europe la saison prochaine.

Dans une fin de match frénétique, avec des pénalités et des buts annulés par le VAR, l’équipe de Castellón a eu plus de foi et de punch pour remporter un duel plein d’alternatives, de suspense et d’occasions de but.

L’équipe de Marcelino est sortie déterminée à améliorer ses quelques chances d’entrer en Europe. Villarreal, avec un jeu agressif et dynamique, a maîtrisé Sévillequ’il a acculé dans son domaine.

Akhomach, après un jeu répété, a eu la première chance de son équipe. Peu de temps après, Guedes, en position de tir, a choisi de donner le but à Sorloht, mais la passe du Portugais n’a pas réussi.

Au milieu d’une tempête jaune, Akhomach a placé un ballon précis sur la tête du Norvégien, qui seulement dans la surface a terminé haut.
Séville, sans contrôle du ballon, a su souffrir pour résister à la tempête et a trouvé dès sa première arrivée dans la surface une récompense inattendue dans un penalty commis par Kiko Femenía, dont le bras a été touché par le ballon après un saut avec Suso.

En-Nesyri n’a pas pardonné et a donné l’avantage à Séville, qui a à peine eu le temps de savourer l’avantagepuisque cinq minutes plus tard, Sorloth marquait un but, désormais de la tête, sur un service précis de Cuenca.

Le match nul a déclenché Villarreal, qui a récupéré l’étincelle initiale, même si Séville n’a pas refusé le combat et a également commencé à apparaître en attaque.

Jesús Navas a trouvé une veine sur son aile et a commencé à nourrir ses attaquants avec des ballons. Ocampos, d’un coup de pied de bicyclette, a gâché le premier service de l’équipe, mais En-Nesyri n’a pas pardonnédéjà à l’orée de la mi-temps, pour envoyer le ballon au fond des filets d’une tête imparable.

La fin de la première mi-temps a apporté une nouvelle mauvaise surprise à Villarreal, qui a perdu Coquelin, blessé, dans les arrêts de jeu.

Villarreal répétait le scénario de la première période et sortait précipitamment après la pause. En seulement une minute, Álex Baena a eu deux occasions d’égaliser.

Dans la première, l’homme d’Almeria a rencontré les réflexions de Nyland, qui a sauvé un heads-upet dans la seconde, il a lancé le ballon après une passe dans l’espace de Parejo.

Villarreal, incontrôlable, a failli égaliser avec une tête de Cuenca et un tir de Guedes, après une passe fantastique de Baena, que Nyland a de nouveau stoppée.

L’ensemble des Marcelino a essayé tous les moyens possiblesavec des centres dans la surface, des ballons filtrés et des tirs lointains, mais n’a pas trouvé le moyen de briser le mur de Séville jusqu’à ce que Mosquera capte un ballon au premier poteau pour marquer.

A sept minutes de la fin, et conscientes que le point n’en valait pas la peine, les deux équipes se sont livrées à un échange de coups où tout pouvait arriver.

En-Nesyri a terminé le poste et, peu après, le VAR rectifiait un penalty accordé en faveur de Séville pour une main de Capoué qui s’avérait être celle d’Agoumé.

Terrats, déjà dans le temps additionnel, a également vu son but refusé par l’arbitre pour hors-jeu. En pleine folie offensive, Baena a encore frotté la lampe pour porter secours Sorloth, qui n’a pas pardonné de renverser Sévilleperpétuer le rêve européen et devenir le meilleur vainqueur du championnat.

-

PREV Le pétrole reste sur une voie glissante
NEXT Le prix moyen du gaz dans le comté de San Diego tombe au plus bas depuis le 3 avril