Dingo aurait été tué à coups de harpon

-

Les Rangers ont ouvert une enquête majeure après qu’un homme aurait tué un dingo avec un fusil sur l’île classée au patrimoine de K’gari, au large des côtes du Queensland.

Dans un communiqué, un porte-parole du ministère de l’Environnement, de la Science et de l’Innovation (DESI) a déclaré que le dingo aurait été transpercé par l’homme le 19 avril après que l’animal s’attardait la nuit autour de son camping sur l’île.

L’homme a informé les responsables du ministère de l’incident le lendemain.

Les gardes du Queensland Parks and Wildlife Service (QPWS) enquêtent actuellement sur lui pour d’éventuelles infractions à la loi sur la conservation de la nature de 1992.

En vertu de la loi du Queensland, le fait de nuire délibérément, d’interférer ou d’interagir avec des dingos constitue un délit.

Les Rangers ont lancé une enquête majeure après qu’un dingo aurait été tué à coups de lance par un homme à K’gari – anciennement Fraser Island – en avril. Photo : fournie

“L’enquête du département est en cours”, a déclaré le porte-parole du QPWS.

“(L’homme) a pleinement coopéré avec les responsables du département.”

Les gardes forestiers ont exhorté les gens à signaler les rencontres négatives avec des dingos sur l’île aux gardes forestiers du QPWS.

Le dernier développement fait suite à près de 30 attaques de dingos sur K’gari – anciennement connue sous le nom d’île Fraser – enregistrées au cours de 2023.

À titre de comparaison, seules cinq attaques ont été enregistrées en 2022 et 13 en 2021.

Plus tôt cette année, une jeune fille a subi des lacérations « importantes » à la jambe après avoir été mordue par un dingo à Hook Point, à l’extrémité sud de K’gari, en janvier.

Lors d’incidents distincts survenus le même mois, une fillette en âge d’aller à l’école primaire a également été mordue au débarcadère d’une barge dans la même zone après avoir été effrayée par l’animal, tandis qu’un homme a également été mordu.

Les Rangers ont confirmé que le dingo responsable des attaques avait été euthanasié suite à une « escalade » de comportements dangereux.

Le dernier développement fait suite à une vague d’attaques très médiatisées en 2023, notamment un dingo mordant une touriste française sur l’île alors qu’elle prenait un bain de soleil. Photo : fournieLe dernier développement fait suite à une vague d’attaques très médiatisées en 2023, notamment un dingo mordant une touriste française sur l’île alors qu’elle prenait un bain de soleil. Photo : fournie
Le dernier développement fait suite à une vague d’attaques très médiatisées en 2023, notamment un dingo mordant une touriste française sur l’île alors qu’elle prenait un bain de soleil. Photo : fournie
Un autre impliquait une fillette d’âge scolaire primaire transportée par avion à l’hôpital après avoir été mordue par l’un des animaux en avril 2023. Photo : Fourni / RACQ LifeFlightUn autre impliquait une fillette d’âge scolaire primaire transportée par avion à l’hôpital après avoir été mordue par l’un des animaux en avril 2023. Photo : Fourni / RACQ LifeFlight
Un autre impliquait une fillette d’âge scolaire primaire transportée par avion à l’hôpital après avoir été mordue par l’un des animaux en avril 2023. Photo : Fourni / RACQ LifeFlight

L’euthanasie est considérée comme un dernier recours par les autorités chargées de la faune car elle peut avoir un impact sur le bien-être naturel, écologique et culturel de l’île.

Un incident très médiatisé a impliqué une touriste française mordue aux fesses alors qu’elle prenait un bain de soleil sur l’île en juin 2023.

Le même mois, un garçon de 10 ans a été attaqué et traîné sous l’eau par un dingo devant une zone de camping sur la côte ouest de K’gari.

Deux femmes ont été mordues à la cuisse lors d’incidents distincts en août, tandis qu’une femme de 24 ans a été agressée par quatre dingos alors qu’elle faisait du jogging dans la région d’Orchid Beach de l’île en juillet.

La femme s’est enfuie dans l’océan mais a subi plus de 30 morsures aux bras, aux jambes et au torse après que la meute l’ait suivie dans l’eau.

La vague d’attaques très médiatisées a poussé les rangers à implorer les visiteurs d’être prudents et de rester « en sécurité » en raison de la furtivité, de la vitesse et de la curiosité naturelle des animaux.

Il s’agit notamment de garder les jeunes enfants et les adolescents à proximité, de porter un bâton, de marcher en groupe et de ne pas nourrir les dingos ou de laisser de la nourriture non sécurisée autour des campings, entre autres.

Comment éviter les attaques de dingos

  • Restez toujours à portée de main des enfants et des jeunes adolescents

  • Marchez toujours en groupe

  • Ayez toujours un bâton lorsque vous marchez

  • Ne cours pas. Courir ou faire du jogging peut exciter wongari

  • Ne jamais nourrir le wongari

  • Campez dans des zones clôturées si possible

  • Ne stockez jamais de nourriture ou de contenants de nourriture dans des tentes

  • Fermez à clef les magasins d’alimentation et les glacières (même sur un bateau)

  • Sécurisez tous les déchets, poissons et appâts.

-

PREV Cours de l’action Adani Ports aujourd’hui
NEXT Voici pourquoi la Californie a une journée nationale de la fraise