Sunat : les personnes physiques peuvent désormais présenter leur déclaration annuelle de revenus 2023 | Dernier | ÉCONOMIE

Sunat : les personnes physiques peuvent désormais présenter leur déclaration annuelle de revenus 2023 | Dernier | ÉCONOMIE
Sunat : les personnes physiques peuvent désormais présenter leur déclaration annuelle de revenus 2023 | Dernier | ÉCONOMIE
-

À compter de ce lundi 13 mai, Formulaire virtuel n°709 – Revenus annuels – Personne physique pour l’affidavit annuel de la Impôt sur le revenu (IR) et la taxe sur les transactions financières (ITF).

Par ailleurs, pour les particuliers et les micro et petites entreprises (MYPE) entrant dans le champ d’application de la loi n° 31940 correspondant à l’année d’imposition 2023, il est disponible sur https://renta.sunat.gob.pe/ et dans l’application People, afin qu’ils puissent se conformer à leurs responsabilités fiscales.

Ceci est établi par la résolution de surintendance n° 000026-2024/Sunat publiée au mois de février dans le Journal officiel El Peruano.

La résolution susmentionnée, qui modifie le Résolution de surintendance n° 000269-2023/Sunat, Il a également établi que les informations du dossier personnalisé des personnes physiques, sur les revenus, dépenses, retenues et paiements d’IR et ITF, que Sunat met à la disposition des contribuables pour faciliter et simplifier la déclaration, seront mises à jour, de manière exceptionnelle. jusqu’au 30 avril de cette année.

Les nouveaux délais tiennent compte de ce qui est établi par la loi n° 31940, qui prolonge le délai de soumission de la déclaration annuelle de revenus des personnes physiques dont les échéances Ils vont du 27 mai au 11 juinselon le dernier chiffre du RUC.

La nouvelle date pour les personnes physiques de disposer du formulaire virtuel n°709 et de ses informations personnalisées leur sera bénéfique car Cela facilitera la détermination correcte de leur obligation fiscale, a rapporté Sunat.

La Affidavit annuel de revenus 2023 doit être présenté par des personnes physiques qui :

  • ils auraient perçu Revenu de cinquième catégorie (au retour) et, en même temps, déduire les dépenses de location et/ou de sous-location de biens immobiliers.
  • Les travailleurs qui reçoivent Revenus de quatrième (indépendant) et/ou cinquième catégorie et revenus de source étrangère qui ont un solde favorable.
  • Ceux qui auraient perçu Revenu de quatrième et/ou cinquième catégorie qui imputent les charges de loyer à leurs conjoints ou concubins.
  • Ceux qui ont un solde à payer Revenu de premier, deuxième et revenu de travail et/ou revenu de source étrangère.
  • Ceux qui reportent les soldes en faveur des années précédentes et les imputent à l’impôt et/ou ont imputé ces soldes aux acomptes pour les Revenus de Quatrième Catégorie.
A PROPOS DE L’AUTEUR

Les notes signées « EC Editorial » sont réalisées par des membres de notre équipe éditoriale sous la supervision du rédacteur en chef de la rubrique dans laquelle elles sont publiées. Vous pouvez rencontrer notre équipe éditoriale sur https://elcomercio.pe/buenas-practicas/. Si vous avez des commentaires sur notre processus éditorial, écrivez à l’adresse email indiquée ci-dessous

-

PREV Le Hamas publie le premier signe de vie de l’animateur israélien Nadav Popplewell
NEXT Le mouvement climatique salue les projets de Michigan AG de poursuivre en justice les grandes sociétés pétrolières