Les prix du pétrole grimpent alors que les mesures de relance budgétaire de la Chine et les incendies de forêt au Canada menacent l’approvisionnement

Les prix du pétrole grimpent alors que les mesures de relance budgétaire de la Chine et les incendies de forêt au Canada menacent l’approvisionnement
Les prix du pétrole grimpent alors que les mesures de relance budgétaire de la Chine et les incendies de forêt au Canada menacent l’approvisionnement
-

Les contrats à terme sur le pétrole Brent, qui expireront en juillet, ont augmenté de 0,3 pour cent pour atteindre 83,59 dollars le baril.

Les prix du pétrole ont connu mardi une légère hausse, s’appuyant sur les gains observés lors de la séance précédente. Cette situation s’explique par deux facteurs : la Chine, premier importateur de pétrole, signalant son intention de mettre en œuvre des mesures de relance budgétaire, et la menace d’incendies de forêt au Canada à proximité d’importants centres pétroliers du pays.

Toutefois, l’anticipation de données cruciales sur l’inflation aux États-Unis, qui devraient avoir un impact sur les taux d’intérêt, a limité l’ampleur de la flambée des prix.

De plus, le récent raffermissement du dollar a exercé une pression supplémentaire sur le marché pétrolier.

Les contrats à terme sur le pétrole Brent, qui expireront en juillet, ont augmenté de 0,3 pour cent pour atteindre 83,59 dollars le baril.

Pendant ce temps, les contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate (WTI) ont augmenté du même pourcentage pour atteindre 78,85 $ le baril à 20h40 HE (00h40 GMT).

Les deux contrats avaient enregistré des gains de plus de 1 pour cent chacun la veille.

Lire la suite : Les prix du pétrole baissent en raison des inquiétudes concernant les importations chinoises et l’inflation américaine

Dans une tentative de stimuler son économie au ralenti, le ministère chinois des Finances a annoncé son intention de lever 1 000 milliards de yuans (138 milliards de dollars) par le biais d’une émission d’obligations tant attendue.

L’émission ciblera principalement les secteurs clés de l’économie chinoise, avec l’émission d’obligations d’État spéciales, d’une durée de 20 à 50 ans.

Ces obligations seront utilisées pour soutenir des domaines tels que les infrastructures, contribuant ainsi à la croissance économique du pays.

La confirmation de l’émission obligataire, bien que largement attendue, a suscité un sentiment d’optimisme quant à l’amélioration des conditions économiques en Chine, le plus grand importateur mondial de pétrole.

Cette évolution fait suite à des chiffres d’inflation mitigés au cours du week-end, qui ont suscité des inquiétudes quant à la durabilité de la reprise économique chinoise.

Tandis que l’inflation à la consommation augmentait, l’inflation à la production a connu son 19e mois consécutif de contraction.

Risque potentiel pour les approvisionnements en pétrole et en gaz dans l’Ouest canadien

En attendant, mieux incendies de forêt dans l’Ouest canadien représentaient un risque potentiel pour les approvisionnements en pétrole et en gaz, particulièrement à l’approche d’un carrefour pétrolier crucial.

Heureusement, les précipitations dans la région ont contribué à réduire la menace immédiate des incendies, même si les habitants sont restés en état d’alerte.

L’intensification des incendies de forêt pourrait perturber l’importante industrie pétrolière et gazière du Canada, qui joue un rôle vital sur les marchés du brut nord-américain.

En 2023, le Canada a connu la pire saison d’incendies de forêt de son histoire, entraînant la perte de jusqu’à 300 000 barils de production quotidienne.

De plus, les incendies de forêt de 2016 ont causé des dommages à Fort McMurray, entraînant l’arrêt d’environ 1 million de barils de production pétrolière par jour.

Pour plus d’actualités sur les marchés, cliquez sur ici.

-

PREV La leader du PSOE de Jaén regrette les déclarations de Susana Díaz « en faveur de la droite » et lui demande de « prêter son épaule »
NEXT Quelle est l’origine de la fête des pères ?