Biden défie Trump à 2 débats mais ne participera pas aux débats de la commission non partisane

Biden défie Trump à 2 débats mais ne participera pas aux débats de la commission non partisane
Biden défie Trump à 2 débats mais ne participera pas aux débats de la commission non partisane
-

WASHINGTON — Le président Joe Biden a déclaré mercredi sur les réseaux sociaux qu’il ne participerait pas aux débats de campagne parrainés par une commission non partisane, mais qu’il défierait plutôt le républicain Donald Trump à deux débats.

« Donald Trump a perdu deux débats contre moi en 2020 », a publié Biden sur X, le site anciennement connu sous le nom de Twitter. « Depuis, il ne s’est plus présenté aux débats. Maintenant, il agit comme s’il voulait à nouveau débattre de moi. Eh bien, fais ma journée, mon pote.

Le démocrate a suggéré que les deux candidats pourraient choisir certaines dates, s’intéressant au procès secret de Trump en cours en notant que le républicain est « libre le mercredi », le jour de congé habituel du procès.

En plus de ce message, la présidente de la campagne Biden, Jen O’Malley Dillon, a envoyé une lettre à la Commission des débats présidentiels pour dire que Biden ne participerait pas aux débats annoncés, choisissant plutôt de participer aux débats organisés par les agences de presse.

Le président a d’abord indiqué qu’il serait prêt à débattre de Trump lors d’une interview avec l’animateur de radio Howard Stern le mois dernier, lui disant : « Je suis quelque part. Je ne sais pas quand. Mais je suis heureux de débattre de lui.

Biden a de nouveau indiqué la semaine dernière qu’il se préparait pour un débat, déclarant aux journalistes alors qu’il quittait un événement à la Maison Blanche : « Organisez-le ».

Trump a mis Biden au défi à plusieurs reprises de débattre de lui, gardant un deuxième podium ouvert lors des rassemblements et affirmant que son rival ne serait pas à la hauteur de la tâche.

Trump a également contesté la commission des débats, mais lui et son équipe ont maintenu qu’ils ne se soucient pas de savoir qui accueille les débats tant qu’ils ont lieu.

La campagne Trump a publié une déclaration le 1er mai dans laquelle elle s’opposait aux débats programmés par la Commission sur les débats présidentiels, affirmant que le calendrier « commence APRÈS le vote anticipé » et que « cela est inacceptable » parce que les électeurs méritent d’entendre les candidats avant le scrutin. casting.

Trump a déclaré lors d’un rassemblement en Pennsylvanie avant le début de son procès secret que les débats étaient nécessaires.

“Nous devons débattre parce que notre pays va vraiment dans la mauvaise direction”, a déclaré Trump devant le podium vide à côté de lui. “Nous devons expliquer au peuple américain ce qui se passe.”

Josh Boak, Associated Press

-

PREV Qui est Salim Ramji, le nouveau PDG de Vanguard — Tout ce que vous devez savoir sur l’ancien cadre de BlackRock qui remplace Tim Buckley
NEXT Qui est Salim Ramji, le prochain PDG de Vanguard ?