Le faux décompte des morts à Gaza prouve une fois de plus que les Nations Unies sont un autre larbin du Hamas

Le faux décompte des morts à Gaza prouve une fois de plus que les Nations Unies sont un autre larbin du Hamas
Le faux décompte des morts à Gaza prouve une fois de plus que les Nations Unies sont un autre larbin du Hamas
-

La volte-face soudaine des Nations Unies quant au bilan des morts civiles à Gaza – réduisant de moitié le nombre de femmes et d’enfants tués – est une nouvelle preuve que la bureaucratie onusienne se range du côté du Hamas.

Mieux vaut tard que jamais? Eh bien, ça vient après mois de l’ONU approuvant les affirmations manifestement fausses du ministère de la Santé dirigé par le Hamas, alors que ces mensonges ont déjà enflammé les protestations qui ont poussé la Maison Blanche à rompre avec Israël.

Autrement dit, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU a obtenu ce qu’il voulait ; Il est temps de regagner une certaine crédibilité avant la prochaine fois qu’il voudra soutenir la propagande terroriste.

Mise à jour sur la guerre en Israël

Obtenez les développements les plus importants de la région, au niveau mondial et local.

Merci pour l’enregistrement!

Bon sang, le président Biden parle régulièrement du prétendu « excès de force » d’Israël dans une triste tentative de s’entendre avec les enfants ignorants et les autres manifestants de gauche.

Il a même cité les « données » Hamas-ONU dans son discours sur l’état de l’Union.

Alors que la réalité est qu’Israël, plus que toute autre nation engagée dans une guerre urbaine, y compris les États-Uniss’est mis en quatre pour atténuer les dégâts causés aux civils de Gaza.

Bien entendu, la corruption à l’ONU est bien plus profonde : l’Office de secours et de travaux des Nations Unies, la branche spéciale dédiée à la prise en charge des « réfugiés » palestiniens (c’est-à-dire les descendance des personnes qui ont fui lors de la tentative de génocide des pays arabes en 1948 contre les fondateurs d’Israël), a contribué à radicaliser cette population pendant des décennies.

Les manuels scolaires fournis par l’UNRWA propagent un antisémitisme pur et simple et une fausse histoire – cachant, par exemple, le fait que la plupart des Israéliensloin d’être des « colonialistes de peuplement », aussi descendent de familles qui n’ont jamais quitté le Moyen-Orient.

L’UNRWA est resté silencieux pendant ces deux dernières décennies alors que le Hamas détournait l’aide destinée aux Gazaouis ordinaires pour construire ses 600 miles de bunkers et de tunnels souterrains et pour recruter et armer ses bataillons terroristes.

Et les employés de l’UNRWA se sont joints à l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre ; Des roquettes du Hamas ont été trouvées à plusieurs reprises dans ses écoles, et le réseau de tunnels du groupe terroriste avait un nœud majeur sous le siège de l’UNRWA à Gaza.

En bref, le personnel de l’ONU a contribué à jeter les bases des atrocités terroristes, puis a soutenu la propagande du Hamas lorsqu’Israël a riposté.

Cela a pris du temps : les États arabes ont donné la priorité pendant des décennies au retournement de la bureaucratie de l’ONU contre Israël, longtemps aidés par le bloc soviétique et, de plus en plus, par la gauche internationale.

Tout cela pour construire le mythe des maux supposés du sionisme.

Vous pouvez compter sur la plupart des médias occidentaux, sur les manifestants et sur la Maison Blanche pour ignorer la correction tardive du bureau de l’ONU : le récit de « l’excès de force d’Israël » est établi, et ils s’y investissent tous désormais.

Tout ce que les Américains ordinaires peuvent faire, c’est insister pour qu’aucun centime de leurs impôts ne serve à financer l’UNRWA ou la bureaucratie plus large de l’ONU, et élire des politiciens américains déterminés à ne pas financer la machine de propagande.

-

PREV Tarif du gaz : “Ce n’est pas une protection du gouvernement mais de tout le peuple fuégien”, a déclaré Melella
NEXT Le maire du Général Pinto a été victime d’un accident et est hospitalisé dans un état grave – El Marplatense