L’actualité du rugby d’aujourd’hui alors que l’entraîneur gallois est « très déprimé » après son effondrement et que la légende des All Blacks décède

L’actualité du rugby d’aujourd’hui alors que l’entraîneur gallois est « très déprimé » après son effondrement et que la légende des All Blacks décède
L’actualité du rugby d’aujourd’hui alors que l’entraîneur gallois est « très déprimé » après son effondrement et que la légende des All Blacks décède
-

Ce sont vos gros titres rugby du dimanche 19 mai.

Flanagan « très déprimé » après son effondrement

L’entraîneur des Dragons, Dai Flanagan, s’est dit “très déprimé” après que l’indiscipline de son équipe leur ait coûté cher lors de leur défaite face aux Ospreys.

L’équipe de Toby Booth a maintenu ses espoirs en barrages avec une victoire acharnée 26-13 à Swansea, alors qu’elle dominait sur les coups de pied arrêtés et Morgan Morris a livré une autre performance exceptionnelle au numéro huit. Mais si les visiteurs ont commencé fort avec une défense physique, ils ont été déçus par le manque de discipline.

Aaron Wainwright a été envoyé à la poubelle à la fin de la première mi-temps alors que le nombre de pénalités des Dragons s’accumulait, tandis que le demi de mêlée Dane Blacker l’a rejoint quelques instants plus tard pour avoir giflé le ballon des mains de Justin Tipuric. Alors que l’équipe de Flanagan était réduite à 13 hommes, les Ospreys ont bondi et ont marqué trois de leurs quatre essais avant que Wainwright et Blacker ne reviennent à l’action.

Après le coup de sifflet à temps plein, l’entraîneur n’a pas pu cacher sa frustration car la défaite a confirmé qu’ils finiraient derniers de toutes les équipes galloises dans l’URC de cette année.

“Il y a deux domaines du jeu dans lesquels nous étions complètement dominés, mais ce qui n’aide pas, c’est lorsque cette frustration se répercute sur la défense en phase de jeu et l’attaque du ballon”, a-t-il déclaré. « Parfois, il faut prendre ses médicaments et dire ‘nous ne sommes pas dans le jeu là-bas, car il y a une équipe clairement dominante, soyons plus propres partout ailleurs’.

« Nous ne l’étions pas et cela les a nourris, nous sommes tombés à 13 hommes et il y a eu un énorme changement d’élan. Pendant 26 minutes, nous avons été bons, nous avons été disciplinés et eux ont été frustrés. C’est arrivé à un point critique où ils ont réalisé qu’ils nous tenaient dans certaines zones et ils sont allés vers eux.

“C’est là que le reste de notre jeu doit être propre”, a ajouté Flanagan. “Le moment critique, ne le cachons pas, a été le carton jaune. Nous avons récupéré Aaron Wainwright en quelques secondes et sommes revenus à 15 contre 15 à 7-6. Puis, pour une raison inconnue, nous avons décidé de nous effondrer.

“Je n’arrive pas à croire le score parce que je suis très déprimé après une défaite 26-13 alors que nous aurions pu avoir Sean Lonsdale et Sio Tomkinson sur la ligne, mais ce n’était pas une grande performance de notre part.”

S’INSCRIRE: Recevez la nouvelle newsletter exclusive Inside Welsh rugby pour un aperçu complet de ce qui se passe réellement autour de tous les grands problèmes. Cette offre spéciale vous donnera un accès complet toute l’année pour seulement 10 £ au lieu de 40 £.

La légende des All Blacks est décédée

La légende du rugby néo-zélandais Sid Going est décédée à l’âge de 80 ans.

Surnommé « Super Sid », le demi de mêlée a disputé 86 matchs avec les All Blacks, dont 29 tests. Considéré comme l’un des meilleurs de sa génération à porter le maillot neuf, il a également été capitaine de l’équipe à cinq reprises et a marqué 10 essais, dont un célèbre doublé contre la France en 1968.

Il est décédé vendredi, et le rugby néo-zélandais est resté en deuil lorsque son décès a été annoncé samedi matin.

Au cours de sa carrière, Going a connu de nombreux affrontements célèbres avec la légende galloise Gareth Edwards alors que les All Blacks affrontaient le Pays de Galles et les Lions britanniques et irlandais. Edwards a déjà admis que le All Black était « sans aucun doute le meilleur demi de mêlée contre lequel j’ai joué », ajoutant qu’il était « un grand compétiteur, très dangereux, un vainqueur du match ».

Dans un communiqué, le PDG de New Zealand Rugby, Mark Robinson, a déclaré : « C’est incroyablement triste d’apprendre le décès de Sid. C’était un joueur dynamique et l’un des plus grands demi-arrières de l’histoire des All Blacks.

“Il était extrêmement fier de porter le maillot des All Blacks et de représenter les Maoris de Nouvelle-Zélande, ce qui l’a grandement rendu apprécié des fans. Nous envoyons nos condoléances et ahaha à sa famille et à ses proches.”

L’entraîneur des All Blacks, Scott Robertson, a ajouté : « Sid était un joueur et un homme spécial dans notre jeu. Il a illuminé le terrain avec ses capacités et son énergie. “Il a illuminé le cœur des gens – c’était sa marque de fabrique.”

Hathaway brille à nouveau

La star de Gloucester, Josh Hathaway, a réalisé une autre performance impressionnante alors que son équipe battait les Newcastle Falcons 54-14 lors de leur finale de Premiership.

L’arrière latéral, qui a représenté l’Angleterre et le Pays de Galles au niveau U20, est devenu un bolter potentiel pour l’équipe galloise qui fera une tournée en Australie cet été grâce à plusieurs performances élégantes pour les Cherry & Whites.

Hathaway était de nouveau en pleine forme à Kingsholm samedi après-midi, préparant Chris Harris pour un essai époustouflant avant de figurer lui-même sur la feuille de match plus tard.

Après avoir subi une humiliation de 90-0 aux mains de Northampton le week-end dernier, Gloucester a mis ce résultat derrière lui, avec Zach Mercer, Charlie Atkinson, Ollie Thorley, Seb Blake, Jonny May et Alex Hearle tous marquant également des essais.

Cela n’a cependant pas suffi pour que l’équipe de George Skivington évite statistiquement sa pire saison de Premiership de son histoire, mais elle a terminé mieux que Newcastle, qui a terminé la campagne sans une seule victoire à son actif.

Craintes concernant la blessure de Tuilagi

Par le personnel de PA Sport

Alex Sanderson dit que Sale donnera à Manu Tuilagi toutes les occasions de prouver sa forme physique pour leur voyage en barrages de Gallagher Premiership à Bath, malgré une grave blessure aux ischio-jambiers lors de leur victoire 20-10 contre les Saracens.

Le puissant centre est sorti en boitant après seulement 17 minutes et on craint que cela ne soit suffisamment grave pour l’exclure du reste de la saison. Cela mettrait également fin à la carrière de Tuilagi à Sale, avec un transfert au club français de Bayonne envisagé, mais Sanderson est déterminé à donner à l’ancien centre anglais une chance de s’aligner au Rec le 1er juin.

La blessure de Tuilagi a été le seul défaut d’un après-midi par ailleurs excellent pour Sale, qui a grimpé à la troisième place lors de la dernière journée de la saison grâce à une cinquième victoire consécutive inspirée par les essais de Tom Roebuck et Rob Du Preez.

“Atteindre les barrages ne m’est pas vraiment venu à l’esprit. De là où nous étions après les Six Nations jusqu’au top quatre, c’est un effort herculéen de la part des gars. Ils l’ont saisi”, a déclaré le patron Sanderson. “Nous devons absolument faire examiner Manu. Il s’est définitivement tiré les ischio-jambiers, mais nous ne savons pas à quel point.

“Il guérit rapidement, nous le savons et nous avons deux semaines pour reconstituer Humpty Dumpty et nous lui donnerons aussi longtemps que possible.”

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match