Quarante-sept morts à cause de fortes pluies et d’inondations dans le nord de l’Afghanistan, selon un responsable

Quarante-sept morts à cause de fortes pluies et d’inondations dans le nord de l’Afghanistan, selon un responsable
Quarante-sept morts à cause de fortes pluies et d’inondations dans le nord de l’Afghanistan, selon un responsable
-

KABOUL (Reuters) – Au moins 47 personnes sont mortes à la suite de fortes pluies et d’inondations persistantes dans le nord de l’Afghanistan, a déclaré dimanche un responsable, un jour après qu’un nombre similaire ait été tué dans une province centrale.

Shamsudden Mohammedi, chef du département d’information de la province de Faryab, dans le nord, a déclaré à Reuters qu’au moins 300 maisons avaient été détruites, selon les premiers rapports.

Samedi, au moins 50 personnes sont mortes dans la province centrale de Ghor, a déclaré Mawlawi Abdul Hai Zaeem, chef du département d’information de la province.

L’Afghanistan est sujet aux catastrophes naturelles et les Nations Unies le considèrent comme l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique.

La semaine dernière, des crues soudaines provoquées par de fortes pluies ont dévasté des villages du nord de l’Afghanistan, tuant 315 personnes et en blessant plus de 1 600, ont annoncé dimanche les autorités.

Mercredi, un hélicoptère utilisé par l’armée de l’air afghane s’est écrasé en raison de “problèmes techniques” alors qu’il tentait de récupérer les corps de personnes tombées dans une rivière dans la province de Ghor, tuant une personne et en blessant 12 autres, a indiqué le ministère de la Défense.

L’Afghanistan a été confronté à un déficit d’aide après la prise du pouvoir par les talibans et le retrait des forces étrangères en 2021. L’aide au développement, qui constituait l’épine dorsale des finances publiques, a été réduite drastiquement.

Le déficit s’est aggravé au cours des années suivantes, alors que les gouvernements étrangers sont aux prises avec des crises mondiales concurrentes et une condamnation croissante des restrictions imposées par les talibans à l’encontre des femmes afghanes.

(Reportage de Mohammad Yunus Yawar à Kaboul ; écrit par Ariba Shahid à Karachi ; édité par William Mallard)

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match