L’URA saisit plus de 1 000 jerricanes d’huile de cuisson de contrebande

L’URA saisit plus de 1 000 jerricanes d’huile de cuisson de contrebande
L’URA saisit plus de 1 000 jerricanes d’huile de cuisson de contrebande
-

L’Autorité fiscale ougandaise (URA) a confisqué plus de 1 000 jerrycans contenant de l’huile de cuisson déclarés comme destinés à la République démocratique du Congo, mais trouvés détournés vers Nalukolngo, division de Rubaga à Kampala.

Les jerrycans ont été récupérés d’un camion immatriculé UBE591X/UAR571C. Le camion s’est dérouté vers Nalukolongo sous couvert de stationnement, selon l’URA. L’administration fiscale a utilisé cet incident pour décrire les formes de contrebande les plus courantes utilisées pour échapper aux impôts.

Cela prend de nombreuses formes, y compris la sous-déclaration, où l’importateur déclare une quantité inférieure à la quantité réelle des marchandises importées ; les allers-retours, où les marchandises sont transportées vers un pays voisin et renvoyées à travers des frontières poreuses ; une mauvaise classification, lorsque les marchandises sont déclarées dans une classe d’importation différente, notamment pour attirer des taux d’imposition plus bas dans le but de réduire l’impôt à payer ; entre autres.

Une autre forme courante de contrebande est le dumping, où les individus transportant des marchandises à travers des frontières étrangères n’attendent pas d’atteindre la destination mais manœuvrent plutôt dans le système et les vendent dans le pays de transit. Cela aurait été le cas lors de l’incident de Nalukolngo.

L’équipe de suivi du centre de surveillance central (CMC) de l’URA a été alertée des signaux falsifiés. Cette alerte a été transmise à l’unité d’intervention rapide, qui a localisé le camion et a constaté que les scellés électroniques et métalliques étaient brisés et que certaines marchandises avaient été déchargées.

“Le chauffeur et les déchargeurs se sont enfuis dans les buissons voisins, abandonnant le camion et les jerrycans vides d’huile de cuisson”, a expliqué l’URA.

Le camion a été remorqué jusqu’au siège de l’URA à Nakawa, où une vérification approfondie a révélé quatre jerrycans d’huile de cuisson vides, neuf à moitié vidés et plus de 1 000 dont les sceaux étaient brisés et qui attendaient d’être vidés.

Le système électronique régional de suivi des marchandises (RECTS) permet de suivre les marchandises en transit pour les autorités fiscales du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda, de la République démocratique du Congo et du Soudan du Sud sur une seule plateforme, le Burundi le rejoignant bientôt.

Une fois les marchandises en transit dédouanées du port, elles sont équipées de signaux RECTS, qui permettent une visibilité en temps réel au CMC. Ce centre traite et répond à tous les avertissements de sécurité générés par les scellés.

Les articles sont suivis jusqu’à leur destination grâce à la coopération entre les États partenaires. Cela s’est révélé efficace dans la gestion des marchandises en transit, en améliorant considérablement la responsabilité des marchandises et en réduisant le temps de transit des marchandises.

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match