Le pétrole a peu changé après la mort du président iranien dans un accident d’hélicoptère – NBC Chicago

Le pétrole a peu changé après la mort du président iranien dans un accident d’hélicoptère – NBC Chicago
Le pétrole a peu changé après la mort du président iranien dans un accident d’hélicoptère – NBC Chicago
-
  • La politique du troisième producteur mondial de l’OPEP ne devrait pas changer, le vice-président Mohammad Mokhber prenant la présidence par intérim jusqu’à la tenue de nouvelles élections.
  • Le pétrole brut américain et le Brent ont enregistré des gains modestes la semaine dernière, mais restent coincés dans une fourchette étroite alors que les traders recherchent un catalyseur qui pourrait sortir les prix du marasme.

Les prix du pétrole brut ont peu changé lundi après la mort du président et du ministre des Affaires étrangères iraniens dans un accident d’hélicoptère.

Le président Ebrahim Raïssi et le ministre des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian ont péri dans l’accident survenu dans la province iranienne de l’Azerbaïdjan oriental par mauvais temps.

Voici les prix de l’énergie d’aujourd’hui :

  • Contrat West Texas Intermediate de juin : 79,78 $ le baril, en baisse de 28 cents, ou 0,35 %. Depuis le début de l’année, le pétrole brut américain est en hausse de 11,3 %.
  • Contrat Brent de juillet : 83,77 $ le baril, en baisse de 21 cents, ou 0,25 %. Depuis le début de l’année, l’indice de référence mondial est en hausse de 8,8 %.
  • Contrat RBOB Essence de juin : 2,56 $ le gallon, en baisse de 0,54 %. Depuis le début de l’année, les contrats à terme sur l’essence ont gagné 21,7 %.
  • Contrat de gaz naturel de juin : 2,65 $ par millier de pieds cubes, en hausse de 1 %. Depuis le début de l’année, le gaz est en hausse de 5,8 %.

La politique du troisième producteur mondial de l’Opep ne devrait pas changer, le vice-président Mohammad Mokhber prenant la présidence par intérim alors que le pays se prépare à de nouvelles élections d’ici 50 jours.

En Arabie Saoudite, premier producteur de l’OPEP, le roi Salmane suit un traitement pour une infection pulmonaire.

Le pétrole brut américain et le Brent ont enregistré des gains modestes la semaine dernière, mais restent coincés dans une fourchette étroite alors que les traders recherchent un catalyseur qui pourrait sortir les prix du marasme.

L’OPEP et ses alliés, menés par la Russie, tiendront une réunion le 1er juin pour revoir la politique de production. Une coalition de membres de l’OPEP+ réduit volontairement la production de 2,2 millions de barils par jour pour soutenir les prix.

-

PREV 4 cartons rouges en 4 matchs du Final Four
NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match