“L’Apprenti”, le film que Donald Trump n’aime pas, est présenté à Cannes

“L’Apprenti”, le film que Donald Trump n’aime pas, est présenté à Cannes
“L’Apprenti”, le film que Donald Trump n’aime pas, est présenté à Cannes
-

“Je voulais me démarquer un peu du Trump d’aujourd’hui parce que si vous regardez son évolution, c’est une personne différente”, a déclaré Abbasi lors d’une conférence de presse, convaincu qu’il n’aime pas nécessairement le film. “Je pense que tu seras surpris.”

Et c’est pour cette raison que le réalisateur était prêt à rencontrer Trump chaque fois qu’il voulait le lui montrer et en parler. Il a ainsi pu réfléchir aux menaces de dénonciation contre l’équipe du film lancées aux États-Unis par son équipe de campagne.

Le film se déroule dans les années 70-80, avec un Sebastian Stan qui a imité le jeune Trump dans les moindres détails, comme sa façon de parler, qu’il copie de manière étonnante.

A ses côtés, Jeremy Strong, dans le rôle de l’avocat Roy Cohn, figure essentielle de l’ascension de Trump et ami du plus puissant, roi de New York à l’époque et sans aucun scrupule à “attaquer, attaquer et attaquer”, en premier lieu le sien. principes que son disciple a appris à la perfection.

Une histoire qui montre le comportement abusif de Trump tant dans sa vie professionnelle que personnelle, sans épargner les moments controversés, comme le viol de son épouse d’alors, Ivana (Maria Bakalova), qui a même dénoncé son mari lors de la procédure de divorce, bien qu’il se soit ensuite rétracté. .

Le film, en compétition pour la Palme d’Or à Cannes, a reçu des critiques mitigées, principalement parce qu’il raconte tout mais n’atteint pas l’âme de Trump et en raison de son style télévisuel, recherché par le réalisateur, comme il l’a reconnu lors de la conférence de presse.

“Hier soir, j’ai lu une trentaine de fois que j’avais tourné un film pour la télévision. Oui, vous l’avez compris ! C’était l’intention.” » a déclaré Abbasi, qui a joué avec la confusion entre réalité et fiction qu’offrait le style télévisuel de ces années-là bien avant que le débat n’atteigne le monde audiovisuel sur ce qui est réel ou non.

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match