Donald Trump prend des mesures juridiques pour bloquer la sortie de son biopic, The Apprentice, aux États-Unis

Donald Trump prend des mesures juridiques pour bloquer la sortie de son biopic, The Apprentice, aux États-Unis
Donald Trump prend des mesures juridiques pour bloquer la sortie de son biopic, The Apprentice, aux États-Unis
-

Après avoir donné vie à Tommy Lee pour la mini-série Pam & Tommy, Sébastien Stan Il s’est une fois de plus plongé dans un personnage emblématique. Il s’agit, ni plus ni moins, de l’ancien président des États-Unis, Donald Trump. C’est le biopic intitulé L’apprenti, réalisé par Ali Abbasi, ce qui ne semble pas du goût du magnat.

Le film raconte Les origines de Trump et sa carrière montante en tant qu’homme d’affaires immobilier à New York dans les années 70 et 80ce qui l’a amené à construire son grand empire, en se concentrant sur sa relation avec l’avocat Roy Cohn (Jeremy Strong).

Le film a été récemment présenté en compétition au festival du film de Cannes, où il a commencé sa carrière commerciale. Mais Trump a déjà commencé à l’empêcher d’aller loin : comme le révèle Variety, les avocats du magnat ont envoyé une ordonnance de cessation et d’abstention aux producteurs de “The Apprentice”, avec l’intention de bloquer l’achat du film et sa distribution aux États-Unis.

Dans la lettre, l’homme politique avertissait l’équipe du film de ne pas chercher à le distribuer en Amérique du Nord car cela entraînerait des mesures juridiques strictes. De leur côté, les producteurs ont répondu en affirmant que « Le film est un portrait juste et équilibré de l’ancien président. “Nous voulons que tout le monde le voie et décide ensuite” ce qui s’entend comme un refus de sa commande.

Comme l’ont confirmé ceux qui ont déjà pu le voir à Cannes, le film le présente comme un coureur de jupons et homme d’affaires contraire à l’éthique qui trompe les entrepreneurs et passe des accords avec la mafia pour achever la construction de ses immeubles.

De plus, cela montre Trump consommer des amphétamines perdre du poids et subir une liposuccion et une chirurgie plastique, et comprend une scène dans laquelle Trump viole sa première femme Ivana (jouée par Maria Bakalova).

“Je voulais me démarquer un peu du Trump d’aujourd’hui, car si vous regardez son évolution, c’est une personne différente”, a déclaré le réalisateur lors d’une conférence de presse. Il est par ailleurs convaincu que le film ne doit pas déplaire au président. “Je pense qu’il sera surpris.”a-t-il justifié.

-

PREV Ils autorisent la publication des noms de cinq soldats tombés au combat.
NEXT Bonne fête des pères football | Danger de loup