Quelle est la « période de transition » annoncée par le gouvernement ?

Quelle est la « période de transition » annoncée par le gouvernement ?
Quelle est la « période de transition » annoncée par le gouvernement ?
-

Le Gouvernement a publié ce mardi le décret 465/2024 qui crée un «Période de transition« d’un régime de subvention généralisée à un autre de subventions ciblées dans les tarifs de l’électricité et du gaz. Au cours de ce processus de six mois, prorogeable une seule fois, le ministère de l’Énergie aura «de larges pouvoirs» pour appliquer les modifications aux tickets des utilisateurs.

L’intention de l’Exécutif est de viser un Panier énergétique de base à travers ces changements dans l’octroi de subventions qui passeront de généralisées à ciblées. Cette transition prendra effet du 1er juin au 30 novembre. Le décret précise que cette mesure ne peut être prolongée qu’une seule fois.

Depuis le domaine énergétique de l’État, ils assurent qu’ils chercheront à faire cette transition »des prix et des tarifs de marché graduels, ordonnés et prévisibles, basés sur les coûts énergétiques réels». Les principaux changements seront visibles par les utilisateurs N1, N2 et N3.

Le document, qui porte la signature de Milei ainsi que celle du ministre de l’Économie, Luis Caputoprécise que le ministère de l’Énergie, qui relève du portefeuille économique, aura le rôle d’autorité d’application.

Changements et pouvoirs

La Secrétaire à l’énergie peut déterminer les volumes maximaux de consommation subventionnables pour toutes les catégories et segments résidentiels d’électricité et de gaz. Mettre également en œuvre des critères de demande essentiels pour chaque utilisateur, dans la zone bioenvironnementale et à quels moments fixer des limites. Ce dernier régira les niveaux 2 et 3.

En termes de réductions, l’Exécutif fixera des réductions sur la composante énergétique qui est transférée aux tarifs finaux pour les utilisateurs des catégories Niveau 2 et Niveau 3. Il y aura également des primes pour les volumes excédentaires dans le cas des utilisateurs du Niveau 2.

Concernant les modifications de segmentation et de catégorisation, les catégories d’usagers résidentiels seront intégrées au RASE. Ces changements prendront en compte les indicateurs patrimoniaux de manifestation des revenus et envisageront la possibilité d’unifier les catégories pour établir une catégorie unique d’utilisateurs résidentiels.

Pour le RASE, les utilisateurs résidentiels devront se réinscrire. Parallèlement, le ministère de l’Énergie recoupera les informations avec les bases nationales et provinciales pour mettre à jour les listes d’avantages.

Les subventions ciblées feront partie d’un régime qui se concentrera sur la mise en œuvre d’un panier énergétique de base (CBE). Celui-ci fera l’objet de tests et de vérifications pertinents pendant la période de transition.

Concernant les pouvoirs généraux, l’Exécutif peut prendre tous actes nécessaires à l’exécution des dispositions du présent décret. En outre, promouvoir de nouveaux critères de transparence, d’équité, de proportionnalité, de prévisibilité et de progressivité. En outre, cela peut imposer des réglementations clarifiantes et complémentaires nécessaires à la restructuration du régime de subventions.

Définir les mécanismes spécifiques d’attribution et de perception effective des subventions par les utilisateurs. D’autre part, le ministère de l’Énergie peut déléguer ces pouvoirs à ses départements inférieurs pour assurer une mise en œuvre efficace et ordonnée du nouveau régime de subventions.

J’aime:

J’aime Mise en charge…

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match