La justice a suspendu le tarif du métro – Canal Abierto

La justice a suspendu le tarif du métro – Canal Abierto
La justice a suspendu le tarif du métro – Canal Abierto
-

Éditorial Open Channel | La Justice de Buenos Aires a ordonné de suspendre l’augmentation de la valeur du ticket de métro jusqu’au 10 juillet inclus, date à laquelle « la situation » du tarif sera réévaluée.

L’arrêt de la Juridiction Contentieuse Administrative et Fiscale donne lieu à « la mesure conservatoire demandée et suspend les effets de la résolution 5/SBASE/24. Ladite suspension entrera en vigueur à compter du cinquième jour de notification de celle-ci et s’étendra jusqu’au 10 juillet 2024 inclus, date à laquelle la situation sera réévaluée.. Pendant la période de 5 jours ouvrés administratifs prévue au point précédent, SBASE doit présenter dans des registres un réajustement du tarif à l’utilisateur qui adopte les critères tarifaires justes et raisonnables. établi dans la loi 4472″.

Il a ainsi été établi qu’en cas de non-respect du point 2 dans le délai reporté, « la suspension pure et simple de la Résolution 5/SBASE/24 sera effectuée », c’est-à-dire l’augmentation totale du taux.

De cette manière, La juge Elena Liberatori a donné son feu vert aux mesures conservatoires présentées par l’Observatoire du droit de la ville – dirigé par l’avocat Jonatan Baldiviezo et María Eva Koutsovitis, fondatrice du mouvement La ville que nous sommes qui nous habitons.– et la députée nationale du Front de Gauche, Myriam Bregman.

Depuis vendredi 17 mai dernier, le prix du billet est passé de 125 à 574 pesos, après que la Ville et SBASE aient livré les documents requis par mesure de précaution.

“Il faudrait discuter de la nationalisation de l’exploitation du métro, du plan de travaux pour améliorer le service, de l’accessibilité, d’un programme de décontamination de l’amiante convenu avec les travailleurs et les usagers et bien sûr de l’extension du réseau pour qu’il atteigne tous les quartiers, au lieu de cet ajustement qui est complètement contraire à la loi 4472 qui réglemente le service et établit que le service doit être fourni à des tarifs justes et raisonnables », a souligné Koutsovitis.

Source : SomosTélam

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match