Le Venezuela révoque l’invitation des observateurs de l’UE aux élections présidentielles

-

Venezuela a révoqué une invitation aux observateurs de l’Union européenne pour l’élection présidentielle de juillet, a déclaré mardi le président du Conseil national électoral, Elvis Amoroso.

Ils ne sont pas les bienvenus dans ce pays (…) tant qu’ils maintiennent les sanctions” contre ce pays sud-américain, a déclaré Amoroso en lisant une déclaration diffusée à la télévision d’État.

L’élection du 28 juillet est la première, depuis une décennie, au cours de laquelle l’oppositionqui ne s’est pas présenté aux élections de 2018, participer à une course présidentielle.

Nous recommandons : le Venezuela impose jusqu’à trois décennies de prison à ceux qui ont attaqué Maduro.

Le président Nicolas Maduro, du parti socialiste au pouvoir, brigue un troisième mandat.

Maduro, 61 ans, a conclu un accord avec l’opposition l’année dernière pour organiser des élections, ce qui a conduit les États-Unis en octobre à lever temporairement les sanctions pétrolières contre le Venezuela.

Washington a ensuite réimposé des sanctions contre l’industrie pétrolière vénézuélienne en avril, affirmant que le gouvernement n’avait pas fait assez pour rendre le processus électoral équitable.

Au début du mois, Les Européens ont annoncé qu’ils retiraient temporairement les sanctions personnelles contre Amorosoqui a rejeté la mesure, arguant que les mesures devraient être levées contre tous les responsables et contre le pays.

Nous recommandons : Nicolás Maduro promet un revenu minimum de 130 dollars aux travailleurs.

Peu de temps après, le président de l’Assemblée nationale, Jorge Rodríguez, a approuvé au Parlement dominé par le parti au pouvoir, une demande au CNE de retirer l’invitation faite à l’UE d’être observateur aux élections.

Avec des informations de Reuters.

ORP

-

PREV Accident mortel sur la route provinciale 92, près d’Arequito : deux personnes sont mortes
NEXT À la manière de la NBA ! Le look de Memphis Depay pour l’Euro 2024