Le dernier match fatidique de Colo Colo chez les Libertadores

-

Cela fait longtemps depuis La Copa Libertadores est devenue une véritable souffrance pour Colo Colo, ainsi que pour ses supporters, surtout au cours des 16 dernières années..

Lors de la dernière de ses neuf participations au plus grand tournoi de clubs sud-américain, l’équipe de Pedrero gardait un dernier espoir avant le sixième match, comme elle l’est actuellement contre Cerro Porteño.

Cependant, la déception était presque totale. Il a échoué lors de huit de ces saisons (dont sept à Macul). Lorsqu’ils ont dû gagner lors du dernier match, ils ont à peine égalisé ou ont simplement subi une défaite. Le dernier précédent était également à Pedrero, contre le Deportivo Pereira, après un maigre match nul et vierge.

La seule fois où ils ont réussi à franchir cet obstacle, c’était en 2018, lorsque les Albos ont fait match nul et vierge au domicile de l’Atlético Nacional de Medellín lors de la dernière date. Une égalité qui leur a permis de passer à la deuxième place du groupe B, devant le Bolivar de Bolivie, qui avait les mêmes points, mais une pire différence de buts.

C’est le lourd fardeau qu’ont dû supporter les albos au cours des 16 dernières années :

L’équipe dirigée par Fernando Astengo avait alors le classement à ses pieds. Le 22 avril, il a joué Atlas du Mexique à Pedrero, une équipe qui avait un point de plus que les albos qui prenaient l’avantage après 3 minutes, grâce au but de Ricardo Rojas. Finalement, il a donné nul 1-1 douloureux avec la conquête de Diego Colotto (65′). Boca a remporté l’autre duel contre Maracaibo et s’est avancé deuxième du groupe 3, les « Aztèques » premiers.

Match nul 1-1 contre Atlas.

Une des éliminations les plus douloureuses. Le 29 avril, Colo Colo atteint l’épilogue du Groupe 1 avec les mêmes points que Palmeiras du Brésil. Avec une égalité, l’équipe chilienne était au deuxième tour, mais elle s’est consacrée à gérer le zéro. À la 87′, une frappe puissante de Cleiton Xavier a scellé le 1-0 pour l’équipe de São Paulo.c’était quand il ne restait plus de temps pour beaucoup plus.

Histoire similaire, bien que lors d’un autre jour fatidique à Macul. Colo Colo a atteint la sixième date avec un point de plus que Cerro Porteño, le même rival qui le mesure actuellement. Le 20 avril, les albos menaient 2-0 avant 20 minutes. Le rêve s’est transformé en cauchemar et L’équipe d’Asunción a retourné le score à 3-2 et avance au premier rang du Groupe 5 avec les mêmes 11 points que Santos du Brésil.

Dans cette version, le défi était bien plus grand. Avant l’épilogue de groupe, Colo Colo était deuxième du Groupe 1 et nul contre L’Atlético Mineiro, à Belo Horizonte, pour accéder aux huitièmes de finale. . Encore un échec. Les Brésiliens ont gagné 2-0 ce 22 avril avec des buts de Lucas Pratto (19′) et Rafael Carioca (80′), un résultat qui a laissé l’équipe chilienne troisième derrière le leader colombien Santa Fe, qui a battu Atlas du Mexique 3-1.

Défaite contre l’Atlético Mineiro. PHOTO : Photosport.

Une autre journée dans des conditions similaires. Les albos arrivent à la fin du Groupe 5 avec 8 points, soit deux de moins que Indépendant de la Vallée de l’Équateur. Cependant, à Pedrero, l’équipe de José Luis Sierra n’a pas réussi à pénétrer la résistance de l’équipe de Sangolquí. Fête qui s’est terminée dans un mauvais état match nul et vierge cela l’a laissé sur la route le 14 avril.

La saison au cours de laquelle ils ont été proches de la relégation avait un précédent clair et tout aussi complexe. Le 20 octobre, lors du dernier chapitre du groupe C, l’équipe chilienne a dû battre Jorge Wilstermann de Bolivie à Santiago et obtient ainsi le classement. Colo Colo n’a pas pu marquer de but, ce que Moisés Villarroel, originaire des Highlands, a fait à la 88e minute de sorte que « l’Aviador » s’est avancé comme leader, suivi par l’Athletico Paranaense.

L’avant-dernière fois où l’équipe de Macul a connu un échec similaire se répercute encore à Macul. Les blancs sont arrivés avec les mêmes points que Force du Brésil jusqu’au dernier rendez-vous et ils avaient besoin de gagner. Avec un Monumental vide, les Brésiliens ont pris l’avantage 2-0. Et même si les albos ont marqué, l’équipe du Ceará a atteint le score de 4-1. Deux autres conquêtes alba composent le défaite 4-3 cela les a encore une fois laissés sur la route.

53314e64a1.jpg
Tombez contre la Force. PHOTO : Photosport

Comme une véritable malédiction et surtout, comme à son habitude, l’équipe la plus populaire du Chili a encore déçu. Il a fermé à la maison avant Le Deportivo Pereira de Colombie, première équipe dans la Coupe. Une victoire a placé l’équipe de Gustavo Quinteros parmi les 16 meilleures équipes. Cependant, le 29 juin, Colo Colo est resté vierge et Il n’a pas pu se sortir du match nul et vierge. Boca Juniors est arrivé premier avec 13, les caféiculteurs en ont ajouté 8 et les albos 6.

-

NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match