Le gouvernement australien enquête sur une possible cyberattaque massive contre Ticketmaster

Le gouvernement australien enquête sur une possible cyberattaque massive contre Ticketmaster
Le gouvernement australien enquête sur une possible cyberattaque massive contre Ticketmaster
-

Le groupe de cyberpiratage ShinyHunters affirme avoir accédé aux comptes de 560 millions de clients Ticketmaster

JOE RAEDLE

taille du texte

Le gouvernement australien enquête jeudi sur des allégations selon lesquelles un groupe de pirates informatiques aurait volé les données de 560 millions de clients de la société mondiale de billetterie Ticketmaster.

Le groupe, appelé ShinyHunters, a déclaré sur un forum en ligne que les données volées comprennent les noms, adresses, numéros de téléphone et détails partiels des cartes de crédit des clients de la plateforme.

Les cybercriminels proposent les données pour une « vente unique » de 500 000 dollars, affirment-ils dans leur publication.

“Le National Cyber ​​​​Security Office travaille avec Ticketmaster pour comprendre l’incident”, a déclaré un porte-parole du gouvernement australien dans un communiqué.

Ce porte-parole a invité les clients ayant des « demandes spécifiques » à contacter directement l’entreprise.

Un porte-parole de l’ambassade américaine en Australie a déclaré à l’AFP que le FBI avait proposé son aide aux autorités australiennes.

ShinyHunters s’est fait connaître entre 2020 et 2021 en proposant de grandes quantités de données clients provenant de plus de 60 entreprises, selon le ministère américain de la Justice.

En janvier, un tribunal américain de Seattle a condamné à trois ans de prison le cyberpirate français Sébastien Raoult, membre de ce groupe, ainsi qu’à une amende de plus de 5 millions de dollars.

Les procureurs américains affirment que les attaques à grande échelle du groupe ont causé des millions de dollars de pertes aux entreprises et des « pertes supplémentaires incalculables » à des millions d’individus dont les données ont été volées et vendues à d’autres groupes criminels.

L’AFP a contacté Ticketmaster mais n’a reçu dans un premier temps aucune réponse. L’authenticité de l’ensemble de données proposé par ShinyHunters n’a pas pu être vérifiée dans l’immédiat.

Les cyberattaques touchent de plus en plus de personnes et ont des conséquences de plus en plus graves, explique à l’AFP Katina Michael, professeur de cybersécurité à l’université de Wollongong en Australie.

Le nombre de victimes des cyberattaques “va augmenter, il pourrait atteindre le milliard à l’avenir”, a-t-il prévenu.

Selon cet expert, les gouvernements, les entreprises et les consommateurs n’en font pas assez pour se protéger ou pour investir dans des mécanismes de sécurité comme l’authentification à deux facteurs, qui oblige l’utilisateur à présenter deux tests différents avant d’accéder à un système ou à un compte.

La société californienne Ticketmaster exploite l’une des plus grandes plateformes de billetterie au monde.

Le ministère américain de la Justice a déposé la semaine dernière une plainte contre Ticketmaster et Live Nation pour monopole présumé dans l’industrie musicale.

La politique tarifaire de Ticketmaster, qui ajoute souvent des frais élevés au prix d’entrée, et le manque d’alternatives font depuis longtemps l’objet d’un débat politique aux États-Unis, même si peu a été fait pour ouvrir le marché à d’autres concurrents.

-

PREV CAS DE VARIOLE DU SINGE SIGNALÉ À PIURA – RCR Pérou
NEXT Croatie vs Italie en ligne Comment se passe l’Euro 2024 AUJOURD’HUI ? Tableau des postes 24 juin 2024