L’Allemagne supprimera sa taxe sur l’essence à partir de janvier 2025 en raison des plaintes des pays voisins

L’Allemagne supprimera sa taxe sur l’essence à partir de janvier 2025 en raison des plaintes des pays voisins
L’Allemagne supprimera sa taxe sur l’essence à partir de janvier 2025 en raison des plaintes des pays voisins
-

L’Allemagne a annoncé jeudi qu’elle supprimerait le tarif de stockage du gaz aux points d’interconnexion à partir du 1er janvier 2025 après que des pays voisins comme l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie et la République tchèque ont signalé que son impact sur les prix de l’électricité “mettait en danger la sécurité énergétique du pays”. toute la région de l’Europe centrale et orientale.

“Nous n’avons jamais eu l’intention d’empêcher l’abandon du gaz russe à ce rythme, bien au contraire”, a expliqué le secrétaire d’État allemand à l’économie et à l’action climatique, Sven Giegold, à son arrivée à la réunion des ministres de l’énergie de l’UE. a lieu ce jeudi à Bruxelles.

En fait, il a affirmé que “les revenus, financés principalement par les clients allemands, ont contribué au remplissage des installations de stockage de gaz et à la stabilisation des prix et des marchés”.

“Cependant, nous comprenons que cela a posé des problèmes à nos voisins qui s’éloignent du gaz russe et c’est pourquoi nous avons décidé de prendre cette mesure”, a expliqué le secrétaire d’État, ajoutant que le gouvernement allemand continuerait à investir dans les installations de gaz naturel. . liquéfié (GNL), ainsi que dans les infrastructures de ses pays voisins pour garantir la diversification de l’approvisionnement.

Cette taxe sur le commerce transfrontalier du gaz a commencé à être appliquée en octobre 2022 pour couvrir les coûts liés aux nouvelles exigences en matière de niveaux de stockage, ce qui, selon plusieurs pays d’Europe centrale, a entraîné une augmentation « significative » des coûts pour les commerçants de gaz. ainsi que les prix payés par les consommateurs finaux.

Berlin a pris la décision « unilatérale » de prolonger le tarif contesté jusqu’en avril 2027, décision désormais rétractée, même si Giegold a indiqué que l’augmentation prévue du tarif serait maintenue, de 1,86 à 2,50 euros par mégawattheure (MWh). ) à compter du 1er juillet 2024, puisqu’il s’agit d’un “respect obligatoire dans le cadre juridique actuel”.

“Nous l’avons vérifié minutieusement, le prix est dans la loi et est automatiquement appliqué ; c’est pourquoi le régulateur fédéral a dû imposer l’augmentation des prix, mais cela n’empêche pas le projet de supprimer la taxe à partir du 1er janvier 2025”, il a souligné.

Europe Presse

Apprenez à connaître le projet Trust

-

PREV “On dirait que je viens de la NASA” Voilà comment Nico Williams se prépare !
NEXT Dép. Morón contre. San Miguel en direct : comment ils arrivent au match