Scandale : des députés ont été attaqués au gaz poivré par la police alors qu’ils tentaient d’entrer au Congrès

Scandale : des députés ont été attaqués au gaz poivré par la police alors qu’ils tentaient d’entrer au Congrès
Scandale : des députés ont été attaqués au gaz poivré par la police alors qu’ils tentaient d’entrer au Congrès
-

Parmi les personnes concernées figurent les législateurs de l’Unión por la Patria Eduardo Valdés, Leopoldo Moreau, Carlos Castagneto et Luis Basterra. Ils ont d’abord été soignés sur le trottoir, puis à l’infirmerie du Congrès. Dans le cas de Basterra, il a dû être transféré à l’hôpital Santa Lucía.

Le climat de tension s’est accru au fil des heures et des manifestants de gauche et des mouvements sociaux, ainsi que des membres des forces fédérales, ont participé aux affrontements, selon le C5N.

Les hommes en uniforme, qui formaient un double cordon pour encercler le bâtiment parlementaire, ont lancé des gaz lacrymogènes sur les manifestants à l’intersection des avenues Callao et Rivadavia, où se sont déroulés des luttes.

Outre la Police Fédérale, des membres de la Gendarmerie et de la Préfecture ont participé à l’opération mise en œuvre par le Ministère de la Sécurité Nationale.

-

NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires