Ils abritent Trump à son retour au Capitole ; les matins chantent

Ils abritent Trump à son retour au Capitole ; les matins chantent
Ils abritent Trump à son retour au Capitole ; les matins chantent
-

WASHINGTON.

Pour la première fois depuis l’assaut de janvier 2021, l’ancien président américain Donald Trump s’est rendu au Capitole.

Le candidat à la présidentielle a également reçu un accueil chaleureux de la part des membres du Congrès républicain à son retour à Washington, où il a reconnu l’unité de son parti.

Le républicain a remercié les membres du Congrès de la Chambre des représentants, qui lui ont chanté Joyeux anniversaire dans un club privé près du Capitole, puisqu’il fête aujourd’hui ses 78 ans.

Plus tard, le magnat a rencontré les sénateurs du caucus de son parti.

“C’était une super réunion. « Il existe une formidable unité au sein du Parti républicain », a-t-il déclaré plus tard.

Il a ajouté qu’il se présentait à la présidence « pour rendre à l’Amérique sa grandeur ».

« Nous sommes une nation en déclin… Nous sommes une nation dont on se moque partout dans le monde. Nous avons un leader dont on se moque partout dans le monde et nous allons le changer. “Nous allons le changer rapidement”, a-t-il ajouté.

Lors de la réunion avec les membres du Congrès, le président a attiré l’attention sur les républicains qui ont voté pour le destituer dans le cadre d’un processus politique après l’assaut du Capitole en 2021 et a attaqué le ministère de la Justice.

Le républicain, qui devait également s’entretenir avec des chefs d’entreprise, s’est attribué le mérite que la Cour suprême ait mis fin à la protection fédérale de l’accès à l’avortement en 2022 et a critiqué la politique étrangère de Biden.

Depuis sa condamnation, les membres du Parti républicain ont resserré les rangs autour de Trump, qui fait face à plus de 50 accusations criminelles.

À tel point que les membres du Congrès ont critiqué à plusieurs reprises le système judiciaire qui, ont-ils assuré, est biaisé à l’encontre des conservateurs.

Même le président de la Chambre des représentants, le républicain Mike Johnson, a accusé les démocrates d’être à l’origine des deux affaires pénales fédérales et de deux États contre l’ancien président.

« Donald Trump a collecté 53 millions de dollars dans les 24 heures qui ont suivi le verdict de ce terrible et faux procès à Manhattan. Et je pense que cela montre que les gens comprennent ce qui se passe ici », a déclaré Johnson hier devant les médias.

-

PREV Vidéo | La Cobra gagne grâce à la blessure de Guanyar
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires