vibrant duel Ferrari-Porsche au départ ; Toyota revient

vibrant duel Ferrari-Porsche au départ ; Toyota revient
vibrant duel Ferrari-Porsche au départ ; Toyota revient
-

Le Mans.– La première heure de 24 Heures du Mans 2024 Ils montrent que la Balance des performances (destinée à équilibrer les performances des voitures) semble fonctionner… et que nous sommes face à une course passionnante. Il Porsche #6 Il partait premier, mais se faisait surprendre par les deux Ferrari, qui couraient premier et deuxième pendant plusieurs tours avant que la n°51 ne chute de plusieurs places après les arrêts (il écopait d’une pénalité pour une infraction en qualifications). Après la première heure, la n°50 de Miguel Molina (avec Nicklas Nielsen au volant) était en tête, avec toutefois une pénalité de 10 secondes à attendre pour Libération dangereuse.

En troisième position se trouve la Cadillac n°3, la Toyota n°8 effectuant une belle remontée pour passer de la 11ème à la 4ème place grâce à Buemi, devant la Ferrari n°51, cinquième avec Giovinazzi.

Résumé de la première heure des 24 Heures du Mans 2024 en HyperCar

La pluie a donné un répit pour permettre un départ sec (et même ensoleillé) de la 92e édition des 24 Heures du Mans, et après la cérémonie précédente et le lever de drapeau de Zinedine Zidane, la course a débuté avec la Porsche n°6. de Vanthor devant. Cependant, la Ferrari n°50 de Molina, aux mains de Nielsen, prend la tête, même si la Porsche n’abandonne pas.

Mais au 3e tour, loin de parvenir à reprendre la tête, l’autre Ferrari, la #51 de Giovinazzi, le dépasse pour offrir un doublé momentané à l’équipe Cavallino. Derrière, la Toyota n°8 avançait rapidement avec Buemi au volant, partant 11ème et au troisième tour il était déjà sixième. L’autre Toyota, la n°7, condamnée à partir dernière après que Kobayashi ait déclenché un drapeau rouge en qualifications, n’est parvenue à gagner des positions qu’au 5e tour avec De Vries, tombé au warm-up, aux commandes.

Avec Marco Wittman aux commandes, la BMW n°15 a été la première victime du circuit, et après avoir chuté dans les Esses et touché les barrières, il a dû passer par les stands, où il a perdu un temps précieux qui lui a fait prendre du retard même sur le Voitures LMP2.

La lutte pour la tête s’est animée grâce aux doubles, que Nielsen a su gérer avec talent pour devancer la n°51 de son équipier Giovinazzi. Et au 9e tour, tous deux offrent à Ferrari un moment de gloire avec plusieurs échanges de positions, même si la #50 conserve ensuite sa première place.

Au 12e tour, après 43 minutes de course, les deux Ferrari s’arrêtent et à leur tour la Porsche n°6 s’arrête, ainsi que la Cadillac n°3 et la Toyota n°8. L’arrêt de la Porsche a été deux secondes plus rapide, ce qui lui a permis de prendre la tête. La Cadillac était très proche de la Ferrari n°50, qui reprenait la route au moment où la voiture jaune la dépassait dans la voie des stands. Après le tour des arrêts, Buemi était déjà quatrième avec la n°8.

La Porsche Proton n°99, engagée par Neel Jani, vainqueur du Mans 2016, est rentrée au garage après seulement 45 minutes au compteur, avec des problèmes.

La direction de course a annoncé une enquête sur une possible sortie dangereuse de la Ferrari n°50, et la Porsche n°6 a vu Ferrari reprendre la première place. Finalement, la n°50 écope d’une pénalité de 10 secondes pour servir au prochain arrêt au stand, mais conserve la première place à la fin de la première heure. La n°51, qui avait purgé une pénalité pour une infraction en qualifications, était tombée à la quatrième place, bien que très proche de la Toyota qui était quatrième.

Un retour impressionnant depuis la 12e place sur la grille a permis à Robert Kubica de se hisser à la septième place au volant de la Ferrari AF Corse n°83. Là, à la fin de la première heure, la Toyota n°16 n’aurait pu que remonter à la 16ème place.

Résumé de la première heure des 24 Heures du Mans 2024 en LMP2

En LMP2, la n°14 d’AO by TF aux couleurs de Spike, le dragon violet, conserve la tête depuis la pole position et mène le peloton jusqu’aux premiers tours. Plus excitante était la bagarre derrière lui, et la n°28 d’Idec, la n°65 de Panis Racing et la n°22 de United Autosports se livraient une bataille à trois pour la deuxième place.

Vers la moitié de la première heure, les premiers arrêts aux stands ont commencé à arriver, modifiant le classement, et la #9 de Proton héritait de la première place. La n°23 de United Autosport s’est retrouvée immobilisée dans les graviers après la sortie de Ben Keating, provoquant une zone lente dans la ligne droite et une partie du premier secteur. Keating a pu continuer après avoir reçu une aide extérieure sous la forme d’une grue.

Ce rapide arrêt au stand permet à Bent Viscaal de prendre la tête de la ORECA 07 Proton n°9 et de s’y maintenir à la fin de la première heure, devant la voiture n°65 de Panis Racing de Mathis Beche et la voiture n°22 de United Autosports d’Oliver Jarvis. .

Le poleman Louis Deletraz avait mené confortablement lors du premier relais dans l’Oreca AO TF n°14, mais un changement de pilote dans les stands a vu PJ Hyett rejoindre la grille dans la moitié inférieure du top 10.

Résumé de la première heure des 24 Heures du Mans 2024 en LMGT3

En LMGT3, la #70 Inception, avec Schandorff, conserve la première place depuis la pole, tandis qu’Alex Riberas déplace la #27 Heart of Racing à la quatrième place, et Juncadella perd du terrain avec la Corvette TF Sport #81 qui chute du haut. 10 Au fil des tours, la n°77 de Proton Competition s’est rapprochée très près du leader, et toutes deux sont entrées aux stands en même temps, l’une à proximité de l’autre.

Après la première heure, le LMGT3 est toujours mené par Frederikl Schandroff dans la Inception McLaren 720 GTR #70, même si Barker, parti quatrième, est toujours là. Il progresse rapidement dans les premiers tours pour ravir la deuxième place à Aliaksandr Malkyhin, dont la Porsche 911 GT3 Manthey PureRXcing n°93 continue de perdre des positions dans la première heure.

A la fin de la première heure, Layer Ten Voorde occupait la troisième place avec la Ferrari 296 GT3 n°66 de JMW Motorsport.

Résultats de l’Heure 1 des 24 Heures du Mans 2024

-

PREV Rechargé! Découvrez les nouveautés de Win Sports
NEXT La FIFA a félicité l’équipe colombienne après la Copa América : « La combinaison parfaite »