Le sens de la célébration du but de Lamine Yamal

-

La Euro 2024C’est déjà en cours et avec lui tous les espoirs que l’équipe espagnole réalisera une bonne compétition. Une bonne partie de cela dépendra, selon toute vraisemblance, de Lamine Yamal, le très jeune ailier du Barça qui arrive à sa première compétition européenne avec toute l’envie et beaucoup d’yeux rivés sur lui.

Le jeune homme, qui aura 17 ans en juillet prochain, se distingue par son jeunesse (il prépare les examens finaux de 4ème année de l’ESO à l’hôtel de concentration de l’équipe) mais surtout à cause de son talent. Nombreux sont ceux qui le comparent à Léo Messi car les experts du football disent que depuis que le « crack » argentin a commencé à apparaître au Barça, des sensations similaires ne s’étaient pas répétées avec d’autres jeunes footballeurs.

Pour toutes ces raisons, Yamal sera l’un des protagonistes de ce tournoi et avec un peu de chance et son bon jeu habituel, on le verra célébrer les buts et donner des victoires à l’Espagne. Cette saison, en effet, il a déjà été l’un des buteurs du Barça et s’est distingué en la célébrant toujours de la même manière. C’est l’histoire de ses célébrations colorées qui peuvent se répéter de nos jours.

un numéro mystérieux

Le jeune footballeur a pris l’habitude de célébrer ses buts en faisant un numéro avec ses doigts, comme l’a fait Gerard Piqué lors de sa relation avec Shakira et a fait deux deux avec ses doigts. Lamine, en revanche, opte toujours pour le «304‘ : d’une main vous faites un 3 et un 0 et de l’autre vous émulez le 4. Bien que cela puisse paraître mystérieux, sa signification n’est pas un secret et le nombre n’a rien d’aléatoire.

Et Yamal garde toujours ses origines à l’esprit et s’en souvient à chaque fois qu’il marque. Ses parents sont originaires Maroc et Guinée équatoriale mais ils se sont rencontrés en Espagne et le jeune joueur du Barça est né dans une commune proche de Barcelone. Pour des raisons familiales, il a fini par vivre à Mataró, une ville côtière de la zone métropolitaine.

Plus précisément, sa famille a déménagé dans le modeste quartier de Rocafonda, dont le code postal est 08304. Son « 304 », qui figure également sur certaines des bottes avec lesquelles il participe, est destiné à être un clin d’œil et un rappel à ses voisins. Pour lui, ce quartier est celui qui l’a vu grandir, lui a donné des études et des amis et aussi beaucoup d’amour pour le football, auquel il jouait les après-midi lorsqu’il quittait l’école. Aujourd’hui encore, il a encore des proches qui y vivent, comme son oncle, qui tient une boulangerie arabe.

De plus, il y commence à jouer avec une équipe, au Rocafonda Soccer Club, avant de rejoindre le CF La Torreta et de rejoindre une fédération. Le quartier est très humble, il a des taux d’immigration très élevés et les nouvelles générations se reflètent dans le « crack ». Pour cette raison, même si Lamine est déjà sur une autre longueur d’onde, il lui reste encore votre quartier très présent.

-

PREV Chelsea va entamer une procédure disciplinaire contre Enzo Fernández
NEXT Un privilège ! Le football colombien palpite les débuts de Falcao avec les Millonarios contre le DIM