Les travaux sur le gazoduc du Nord reprennent tandis que les importations de gaz de Bolivie se poursuivent

-

Finalement, Les travaux reprendront sur l’inversion du gazoduc Nord, un travail que le gouvernement Milei a paralysé, mais face à crise du gaz, a dû reprendre. Cette oeuvre permettra la connexion entre le bassin de Neuquén, où la production de gaz non conventionnel de Vaca Muerta est en croissance, et sept provinces du centre et du nord de l’Argentine. Pendant, Enarsa a conclu un contrat avec la Bolivie pour prolonger de deux mois les importations de gaz.

Santiago del Estero, Tucumán, Catamarca, Salta, Jujuy, La Rioja et Córdoba sont les districts concernés qui seront connectés au gazoduc pour l’approvisionnement domestique et la production d’électricité dans les centrales thermiques. La contribution financière de la Banque de développement de l’Amérique latine et des Caraïbes (connue sous le nom de FACsous son ancien nom, Andean Development Corporation) s’élevait à 540 millions de dollars américains.

Jusqu’à présent, le renversement du gazoduc du Nord est le seul ouvrage public national lancé par le gouvernement de Javier Milei. Sa possibilité de réalisation est due au décaissement de fonds de l’organisation financière internationale, qui donne la priorité au développement des infrastructures pour le soutien énergétique de la région. Il est prévu que les travaux soient achevés en septembre, dans le cadre de la baisse de l’approvisionnement en gaz de la Bolivie, qui traverse une situation sans précédent de manque d’approvisionnement en carburant dans son propre pays..

Javier Milei a paralysé les travaux publics du Gazoduc du Nord. Cependant, en raison du manque de gaz dans le pays, cela a dû continuer.

En retardant le renversement du gazoduc du Nord, l’Argentine importera à nouveau du gaz de Bolivie

Energía Argentina SA (Enarsa) a convenu avec la Bolivie de poursuivre la fourniture de gaz pour répondre à la demande de sept provinces du centre/nord du pays pendant l’hiver.afin d’éviter de nouveaux problèmes de pénurie et en raison du retard dans l’achèvement du renversement du gazoduc du Nord.

L’entreprise publique a annoncé avoir signé avec Yacimientos Petrolificadores Fiscales Bolivianos (YPFB) le neuvième avenant au contrat qui les lie pour assurer l’approvisionnement en gaz naturel pour la demande du nord de l’Argentine pour les mois d’août et septembre de cette année.

Depuis Enarsa, ils ont assuré que « Cet approvisionnement permettra d’approvisionner la zone centre/nord du pays jusqu’à 4 millions de mètres cubes par jour (MMm3/jour) en fonction des besoins de la demande intérieure, tandis que le projet d’inversion du gazoduc du Nord, actuellement en cours, est terminé. ».

Source : Ambito Financiero / El Destape

AUSSI À NEA AUJOURD’HUI :

Estela de Carlotto a demandé la libération des détenus lors du vote de la loi sur les bases et il y aura un auto-appel

Comment rechercher une personne sur les réseaux sociaux par son numéro de téléphone

-

PREV Real Madrid : Mbappé passe les examens médicaux avant d’être présenté
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires