Son arrivée réduit les prix jusqu’à 30%

Son arrivée réduit les prix jusqu’à 30%
Son arrivée réduit les prix jusqu’à 30%
-

A Ouigo on attend toujours le ministre Oscar Puente Officialisez votre plainte auprès de la Commission Nationale des Marchés et de la Concurrence (CNMC) pour les prix « injustes » de l’entreprise. L’intention du ministre était de couvrir les pertes de Renfe et d’empêcher le libre marché du haut débit espagnol. Parallèlement, un nouveau rapport du régulateur souligne les avantages de la libéralisation ferroviaire pour les consommateurs.

Le nombre de passagers augmente de façon exponentielle dans les couloirs où il n’y avait pas de concurrence il y a un an

Dans son premier rapport trimestriel de 2024, il assure que le haut débit a enregistré plus de 8,5 millions de voyageurs au premier trimestre de 2024, soit 27% de plus que pendant la même période de l’année précédente. Les prix ont été réduits entre 24 % et 28 % sur les liaisons où il n’y avait pas de concurrence au premier trimestre 2023.

Le nombre de passagers a augmenté de façon exponentielle sur les corridors où il n’y avait pas de concurrence il y a un an : 62 % sur la route Madrid-Alicante et environ 50 % sur la route Madrid-Séville/Málaga/Grenade. Les voyageurs de Madrid-Barcelone (+7,4%) et de Madrid-Valence (+23,9%) ont également augmenté, où au premier trimestre 2023 il y avait déjà une concurrence entre trois opérateurs et quatre marques commerciales.

En mai, la CNMC révélait déjà que l’entrée de nouvelles entreprises à partir de 2019 dans le secteur ferroviaire espagnol, dans lequel trois entreprises opèrent actuellement sous quatre marques commerciales –AVE et Avlo (Renfe), Ouigo et Iryo–, avait généré un impact positif de 578 millions en 2023, selon le « Rapport sur le bilan de la libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs ». Dans ce rapport, Concurrence confirmait déjà que la libéralisation a permis aux consommateurs d’économiser 343 millions d’euros, correspondant au bénéfice qu’ils ont retiré de la possibilité de voyager plus et moins cher grâce à la concurrence entre les entreprises.

Billets moins chers

Les prix collectés par la CNMC ont baissé entre 24 et 28% sur un an sur les liaisons où il n’y avait pas de concurrence il y a un an : Madrid-Séville (-24,5%), Madrid-Málaga (-28%) et Madrid-Alicante ( -27,6%). Sur la liaison Madrid-Valence, la baisse a été de 9,4%, et seule la liaison Madrid-Barcelone a connu une hausse de prix (+5,2%). Il était possible de voyager entre Madrid et Valence pour 27 euros, vers Alicante pour 36 euros, vers Barcelone pour 51 euros, vers Séville pour 48 euros et vers Malaga pour 44 euros.

Ouigo a maintenu une part d’environ 25% dans les corridors Levante et 17% dans Madrid-Barcelone

Renfe Viajeros est resté le principal opérateur sur tous les corridors, avec une part comprise entre 46 et 73 % des voyageurs. Iryo a obtenu entre 24 et 28% sauf sur Madrid-Alicante, et Ouigo a maintenu une part d’environ 25% dans les corridors Levante et 17% sur Madrid-Barcelone.

Autres services

Les réductions et cadeaux introduits par le décret-loi royal 14/2022, en vigueur depuis août 2022, ont amené les services fournis avec des obligations de service public exclusivement par Renfe Viajeros à augmenter considérablement le nombre de passagers.

Au premier trimestre 2024, les voyageurs de moyenne distance ont augmenté d’environ 10 % par rapport à l’année précédente, et les Cercanías sont restées stables (0,9 %). Ils ont toutefois reculé respectivement de 10% et 3,6%, par rapport au trimestre précédent.

Le produit commercial longue distance classique a enregistré une augmentation annuelle du nombre de voyageurs de 5,3 %, bien qu’il offre 2,1 % de sièges en moins.

Marchandises

Selon le rapport de la CNMC, l’activité du transport de marchandises s’est améliorée par rapport au trimestre précédent : 2,7% en tonnes nettes, 1,2% en t.km nettes, 5% en trains.km et 1,8% en recettes. Cependant, ces augmentations n’ont pas compensé les baisses de l’été et les variations interannuelles ont été négatives, tant en tonnes nettes (-4%) qu’en t.km nettes (-5,4%). Seuls les trains.km affichent une légère hausse (+1,4%).

Concrètement, les sociétés Medway (16%) et Captrain (8%) ont augmenté leur activité par rapport au premier trimestre 2023, en tonnes nettes transportées. Transfesa, Renfe Mercancías et Continental ont connu une baisse de 12%, 10% et 2% respectivement.

-

PREV Aperçu puissant des docu-séries de Simone Biles sur Netflix, avec un poème de motivation en fond : “Même ainsi, je me lève”
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires