Dernier message du pilote argentin avant l’accident mortel au Brésil et les adieux de son entraîneur

Dernier message du pilote argentin avant l’accident mortel au Brésil et les adieux de son entraîneur
Dernier message du pilote argentin avant l’accident mortel au Brésil et les adieux de son entraîneur
-

mardi 18.6.2024

/

Dernière mise à jour 9h31

Le pilote argentin Lorenzo Somaschin, 9 ans, motocycliste prometteur, était hospitalisé en soins intensifs depuis vendredi, jour où il a été victime d’un accident dans le championnat brésilien de Superbike. Lolo, comme l’appelaient sa famille et ses amis, est décédé dimanche soir.

Le dernier message de Lorenzo

Dans son dernier message sur ses réseaux sociaux, on peut voir l’amour qu’il avait pour le sport et tout son enthousiasme pour concourir à Interlagos. Depuis le même hippodrome brésilien, Lolo Somaschini a publié son dernier post sur les réseaux sociaux, où on le voit souriant accompagné d’un message.

Dernier message de Lorenzo Somaschini

“Réalisation de rêves… Premier entraînement à Interlagos au Brésil, préparation pour la Coupe Junior”, a-t-il écrit juste avant de commencer les entraînements où il a eu un accident.

L’Argentin a subi une chute, vendredi 14 juin, lors des premiers essais libres de la Coupe Junior. Dès qu’il a touché le sol à la sortie du virage de Pinheirinho, le pilote a été immédiatement soigné sur place par l’équipe médicale et l’ambulance de haute complexité de l’Autodromo, ont-ils rapporté.

Le post de l’entraîneur du garçon de 9 ans décédé lors d’un entraînement sur sa moto

Le poste de l’instructeur

Choqué par le décès de Lorenzo Somaschini, son instructeur, Diego Pierluigi, lui a dédié un message touchant sur ses réseaux sociaux. “Le cœur brisé et l’âme perdue, je dois vous dire au revoir”, a écrit l’entraîneur. “Tu vas beaucoup me manquer, Lolito”, a ajouté l’homme.

«Merci de m’avoir permis de faire partie de votre rêve. Repose en paix, champion”, a ajouté l’entraîneur sur son compte Instagram, publication qu’il a accompagnée d’une photo de lui avec l’enfant. «C’est une immense tristesse et une tragédie. Je tiens à remercier tout le monde pour son soutien », a exprimé Pierluigi.

« L’une des raisons pour lesquelles je parle aux médias est de dire ceci : c’est un sport mondial, nous ne l’avons pas inventé. La catégorie Lolo est une catégorie de formation », a déclaré Pierluigi. L’instructeur de Lolo n’était pas d’accord avec les gens qui critiquent la participation d’un petit enfant à ce type d’activités. « Les gens ont deux poids, deux mesures. Célébrez Marc Márquez qui est devenu huit fois champion du monde et il a commencé à l’âge de 5 ans. C’est quelque chose de normal, c’est un sport risqué, mais c’est ce qu’ils choisissent, c’est leur passion”, a-t-il déclaré.

L’instructeur Pierluigi avait déclaré, en dialogue avec DSports, que jeudi dernier ils s’étaient entraînés avec deux autres pilotes de l’école. “Vendredi, j’allais faire mes débuts en Junior Cup”, a ajouté l’entraîneur septuple champion de motocyclisme, expliquant que l’accident avait eu lieu lors du premier test. “Personne ne peut croire que la chute de Lolo, dans le virage le plus lent du circuit, s’est terminée dans cette situation”, a déploré l’homme en se souvenant du “fort coup à la tête” que l’enfant a subi.

-

PREV Ils révèlent la prétendue raison pour laquelle Irina Baeva et Gabriel Soto auraient rompu
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires