La Bolivie combat la spéculation avec des bouteilles de gaz

La Bolivie combat la spéculation avec des bouteilles de gaz
La Bolivie combat la spéculation avec des bouteilles de gaz
-

“À partir d’aujourd’hui, nous allons vendre du GPL à 22,50 bolivianos (3,20 dollars) dans les stations-service et les usines, pour éviter toute spéculation (…)”, a déclaré le président de l’YPFB, Armin Dorgathen, lors d’une conférence de presse à laquelle a participé Prensa Latina.

Le diplômé d’un master en Ingénierie des Réservoirs et Gestion de Projets de l’École Supérieure de Géologie de France a déclaré que l’approvisionnement en GPL est pleinement garanti et qu’il n’y a aucune raison d’avoir une pénurie de ce produit.

Dorgathen a signalé que la société d’État a activé le numéro WhatsApp 71549513, afin que les utilisateurs puissent signaler la vente du produit à un prix qui n’est pas celui établi ou signaler toute irrégularité.

“Nous allons prendre les mesures respectives ainsi que l’YPFB pour couper le service avec le distributeur et l’Agence Nationale des Hydrocarbures (ANH, entité de régulation) prendra les sanctions correspondantes”, a prévenu l’autorité.

Il a ajouté qu’outre les points de vente YPFB, les clients peuvent acheter le produit auprès de distributeurs privés de GPL.

YPFB garantit la disponibilité de la production et la capacité d’embouteillage pour répondre à la demande de GPL pendant la saison hivernale.

En ce sens, l’entreprise a annoncé avoir pris toutes les précautions nécessaires pour garantir l’approvisionnement en GPL pendant la période hivernale sur le territoire national.

Il a indiqué que les soldes d’exploitation ont été augmentés pour faire face à toute contingence d’approvisionnement en produits et garantir la disponibilité du GPL pour sa commercialisation dans les quartiers et chez les distributeurs agréés.

Conformément à sa fonction de régulation, l’ANH a vérifié que certains distributeurs privés de GPL gardaient les bouteilles cachées pour créer une demande artificielle et les vendaient ensuite pour 25, voire 30 bolivianos (plus de quatre dollars).

Durant l’hiver, 152 mille bouteilles de GPL sont expédiées quotidiennement en Bolivie, un indicateur qui représente une augmentation de 500 mille au cours du mois en cours à cause de la spéculation et de la « guerre politique », selon le directeur de l’ANH, Germán Jiménez.

Dans une interview accordée à la chaîne d’État Bolivia TV, l’autorité a rappelé qu’en 2023, 125 000 bouteilles étaient expédiées quotidiennement et que pendant la saison hivernale, ce chiffre était passé à près de 134 000 par jour.

npg/jpm

-

PREV Que va faire Lázaro Cárdenas ? – Le financier
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires