TDF : LE GOUVERNEMENT EST PRÉOCCUPÉ PAR LA BAISSE DRASTIQUE DE LA PRODUCTION DE GAZ DANS LA PROVINCE

TDF : LE GOUVERNEMENT EST PRÉOCCUPÉ PAR LA BAISSE DRASTIQUE DE LA PRODUCTION DE GAZ DANS LA PROVINCE
TDF : LE GOUVERNEMENT EST PRÉOCCUPÉ PAR LA BAISSE DRASTIQUE DE LA PRODUCTION DE GAZ DANS LA PROVINCE
-

Le Gouvernement s’est dit préoccupé par la réduction drastique du débit dans le gazoduc de Fuégien, qui affecte directement la production d’énergie dans les trois villes de la province, alors que traverse une onde polaire avec des températures extrêmes.

Outre l’augmentation de la consommation dans toute la province, ils attribuent cette situation à la forte baisse de la production de gaz des entreprises opérant en Terre de Feu, notamment YPF. En effet, la pression du flux de gaz injecté dans le gazoduc de Fueguino a enregistré une baisse drastique de plus de 70 % la semaine dernière.

En ce sens, le ministre de l’Énergie de la province, Alejandro Aguirre, a soutenu qu’il s’agit d’une « situation très complexe » due « d’une part à l’augmentation de la consommation due à l’onde polaire que connaît la région, mais aussi à cause à la baisse de l’approvisionnement en gaz par les sociétés exploitantes.

“À la centrale électrique d’Ushuaia, nous n’avons actuellement pas de problèmes avec les équipements, mais plutôt avec la pression du gaz qui entre pour la production d’électricité”, a réitéré le responsable, expliquant que “nous recevons habituellement 29 bars de pression qui font que le système fonctionne normalement”. ” , mais ces dernières heures, elle a atteint moins de 22 bars. “

Aguirre a soutenu que dans cette situation “nous courons un risque puisque les alarmes commencent à retentir à l’usine, car avec moins de 20 bars la turbine Rolls Royce arrête immédiatement sa production”.

« Les villes consomment plus du double. Cela a poussé le système de production de gaz à l’extrême. A cela s’ajoutent des problèmes chez Total, YPF et Roch dus au gel des gazoducs. Avant d’entrer dans les stations d’épuration, le gaz est accompagné de liquides qui gèlent et forment ce qu’on appelle des hydrates.

Le ministre a souligné dans toute cette situation complexe, en outre, le « désinvestissement qui s’est produit par la société YPF », mentionnant également « le déclin que ses opérations ont enregistré dans toutes les provinces où ‘des gisements non stratégiques’ tels que « Ils sont qualifiés de « non conventionnels », car ils ont pointé toutes leurs armes sur Vaca Muerta. »

« Cela a généré un processus de désinvestissement en Terre de Feu, qui se reflète aujourd’hui clairement dans le fait que la production de gaz a considérablement diminué », a-t-il réitéré.

Mardi, Aguirre, avec sa partenaire des Travaux Publics et Services, Gabriela Castillo, tiendra une réunion avec les représentants des entreprises productrices pour connaître plus de détails sur la situation actuelle des niveaux de production de gaz.

-

NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires