TDF : « LE FAIBLE DÉBIT DE GAZ REND IMPOSSIBLE UNE SOLUTION IMMÉDIATE AUX PANNES D’ÉLECTRICITÉ À USHUAIA »

TDF : « LE FAIBLE DÉBIT DE GAZ REND IMPOSSIBLE UNE SOLUTION IMMÉDIATE AUX PANNES D’ÉLECTRICITÉ À USHUAIA »
TDF : « LE FAIBLE DÉBIT DE GAZ REND IMPOSSIBLE UNE SOLUTION IMMÉDIATE AUX PANNES D’ÉLECTRICITÉ À USHUAIA »
-

C’est ce qu’a déclaré la ministre des Travaux publics et des Services, Gabriela Castillo, dans le cadre d’une visite avec les équipes techniques CAMUZZI de la Centrale de production d’électricité d’Ushuaia.

Le responsable a commenté à ce propos que “conformément à ce qui a été convenu avec le directeur des opérations de CAMUZZI, une inspection visuelle a été réalisée aujourd’hui dans les installations du point de mesure de la centrale électrique d’Ushuaia, dans la zone où se trouvent le compresseur et le contrôle panneau de contrôle de la Rolls Royce.

“La situation sera analysée sur la base des informations techniques qui seront fournies par le DPE pour voir une solution dans le futur, mais il n’y a pas d’alternative pour une amélioration immédiate étant donné qu’elle arriverait dans la ville d’Ushuaia, selon les informations fournies par CAMUZZI, 27 bars de pression de gaz en ce moment, ce qui est très peu, 5 bars de moins que ce qui se passe normalement”, a-t-il ajouté.

De même, Castillo a expliqué que « manœuvrer le compresseur nous garantirait une plus grande stabilité exclusivement dans la Rolls Royce, mais cela ne nous permettrait pas de connecter les autres turbines que nous avons hors ligne car nous avons besoin d’un plus grand débit de gaz pour elles. Nous continuerons à travailler pour voir quelle alternative peut être réalisée après le retour de CAMUZZI, mais le problème est structurel, il est systémique. Il y a une plus grande consommation dans chacune des villes de la province, ce qui fait baisser non seulement le débit mais aussi la pression du gaz et cela signifie que nous avons un revenu très faible par rapport à ce que nous recevons habituellement.

Enfin, le ministre a indiqué que “malheureusement, nous devrons continuer à programmer des coupures d’électricité, car comme il y a deux turbines qui ne sont pas connectées en ce moment, la charge de consommation de la ville doit être réduite”.

« Aujourd’hui, nous devons prendre des mesures extrêmes pour réduire autant que possible la consommation d’électricité. Nous connaissons la difficulté des bâtiments entièrement électriques, mais il est nécessaire d’utiliser rationnellement la ressource, car il n’existe aucun moyen de soutenir la production d’énergie dont la ville a besoin. Nous essaierons par tous les moyens de réduire au minimum les interruptions programmées, en alternant les zones pour minimiser les désagréments pour les utilisateurs », a-t-il conclu.

-

NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires