Une famille poursuit la NASA pour des débris spatiaux qui ont percé leur maison ; Ils demandent plus d’un million de pesos

-

Alexandre Oterorésident de Floride, aux États-Unis, et père de famille, est poursuivre aile POT par un débris spatial tombé dans sa maison.

Selon les déclarations d’Alejandro Otero lui-même, un morceau de déchet spatial appartenant à la NASA Il a percé le toit de sa maison et il est resté encastré dans le mur.

Tout s’est passé alors que son fils était seul, après quoi il a appelé son père, effrayé, pour qu’il rentre rapidement à la maison.

Les événements se sont produits en mars 2024, mais ce n’est qu’à ce moment-là qu’il a été décidé d’intenter une action en justice contre la NASA.

Logo de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) (Administration Nationale de l’Espace et de l’Aéronautique)

Les débris spatiaux de la NASA proviennent de la Station spatiale internationale

Rentrer à la maison, Alexandre Otero j’ai trouvé un morceau de métal cylindrique, plus petit qu’une boîte de soupe ; qu’il a identifié comme un objet spatial, peut-être du POT.

Compte tenu de cela, la NASA elle-même a reconnu qu’elle était l’un de ses piles nickel-hydrure usagéesqui ont été téléchargés à partir du Station spatiale internationale.

Les débris spatiaux ont été jetés en mars 2021, flottant dans l’espace pendant 3 ans, jusqu’à ce que ce morceau soit attiré par la gravité terrestre.

Alejandro Otero admet que lorsqu’il a vu ce qui s’est passé, il a tremblé, pensant aux possibilités presque nulles que quelque chose vous tombe dessus depuis l’espace qui appartient à la NASA.

Station spatiale internationale (@POT)

La demande contre la NASA pour les débris spatiaux dépasse un million de pesos

Mica Nguyen Worthy, avocat de la famille Otero, a souligné que demande contre la NASA, c’est parce que 1,4 millions de pesos.

Quelque chose que POT doit indemniser la famille, même si l’incident ne s’est pas produit par négligence, car il faut faire plus attention aux débris spatiaux.

Si ledit objet était tombé à proximité d’un groupe de personnes ou dans un autre endroit plus densément peuplé, il aurait causé des blessures graves, voire la mort.

De plus, cette affaire peut créer un précédent en matière de gestion des débris spatiaux, tant pour la NASA que pour d’autres agences spatiales.

Exposer le problème de l’accumulation actuelle de débris spatiaux autour de la Terre.

Pour sa part, Alejando Otero est heureux que son fils ou d’autres personnes n’aient pas été blessés par l’événement « provoqué » par la NASA.

Débris spatiaux

Débris spatiaux (ESA/David Shikomba & T. Haiduwa)

-

PREV Espagne vs Allemagne : composition pour le match des quarts de finale
NEXT Ed Sheeran confirme un concert à Madrid pour mai 2025