Quels autres artistes nationaux l’ont fait ?

Quels autres artistes nationaux l’ont fait ?
Quels autres artistes nationaux l’ont fait ?
-

Ce sont plus de 70 concerts que le stade Nemesio Camacho « El Campín » a accueilli tout au long de son histoire, jusqu’aux 6 et 7 juillet, que le groupe colombien Morat parvient à remplir pendant deux jours consécutifs. En outre, tous n’atteignent pas leur pleine capacité, qui pour les matchs de football est de 39 000 spectateurs, mais pour les concerts, elle est réduite à environ 35 000.

Selon les critères de

Selon les archives existantes, le premier concert d’un artiste national à El Campín fut celui du Grupo Niche, en 1982. Auparavant, un spectacle de Chespiritode Roberto Gómez Bolaños et son groupe, et nous devrions inclure le concert de James Brown au complexe El Campín Coliseum en 1973, bien qu’il s’agisse d’un cadre différent.

En 1982, ce sera aussi le premier concert de rock : une combinaison de trois groupes de heavy metal dont l’Espagnol Baron Rouge, les femmes colombiennes Bateau et le Vénézuélien Archange (à ne pas confondre avec le chanteur de reggaeton Arcángel !).

Le groupe Menudo, de Porto Rico, est probablement le premier avec une grande capacité, en 1984, quelques années seulement après ce qui est considéré comme le jalon des concerts à El Campín avec une pleine capacité à cette époque : le ‘Concert de concerts», les 17 et 18 septembre 1988, qui réunit Compagnie illimitée et Passeportpour la Colombie, et Franco de Vita, Los Prisioneros, Los Toreros Muertos, Miguel Mateos, Timbiriche, Yordano, Oceano et José Feliciano pour les internationaux.

Artistes nationaux qui ont laissé leur marque à El Campín

Si le « Concert de Concerts » a rempli le stade de Bogotá pendant deux jours dans les années 80, cette étape a été très difficile à répéter. Pour un artiste national, pour qui le facteur nouveauté est différent de celui d’un artiste international comme Lady Gaga ou Luciano Pavarotti, dont les visites peuvent être considérées comme uniques, c’est tout un défi.

Il existe des antécédents tels que Carlos Vives Il y avait deux dates consécutives programmées sur la Plaza de Toros La Santamaría en 1995, mais les organisateurs ont alors décidé d’en faire une seule date au stade El Campín. À cette époque, l’Atanasio Girardot, à Medellín, et l’Alfonso López, à Bucaramanga, avaient déjà atteint leur pleine capacité. Son album « La tierra del olvido » s’est vendu à 800 000 exemplaires.

Vives reviendrait à Campín le 15 décembre 2015 pour célébrer ses 30 ans de carrière, et répéterait à la même date, le 15 décembre 2023.

Le précédent le plus important serait probablement celui de Shakiraentre 1996 et 1997, lorsque sa tournée ‘Pies Descalzos’ trois dates à El Campínmais séparés dans le temps : 1er mars 1996, 28 février 1997 et 9 octobre 1997.

De plus, Shakira serait la championne dans ce sens, puisqu’elle a occupé à nouveau El Campín en 2000 et 2003.

Shakira lors de sa performance réussie au Super Bowl 2020, plus tôt cette année.

Photo:Timothée Clary. AFP

L’autre point de repère d’El Campín s’avère être Diomède Díaz, en mars 2005 : il avait été libéré de prison quelques mois plus tôt et était considéré comme son retour tant attendu. Il travaillait alors sur un album intitulé « De Again con mi gente ». L’artiste vallenato est décédé en 2013 et cela est considéré comme l’un des moments les plus importants de sa carrière.

Après tout cela, il y aurait des artistes nationaux dans des présentations de groupes ou des festivals, ou comme concerts d’ouverture d’artistes internationaux : le Concert des Concerts Claro, en 2013 ; la rencontre du Grupo Niche et de l’Orquesta Guayacán avec La India, Jerry Rivera, Oscar D’León, entre autres, en 2022 ; le Concert des Concerts 35 ans, en 2023.

Diomedes Díaz et Franco Argüelles, lors du concert qu’ils ont donné à Bogotá, en mars 2005, au stade El Campín.

Photo:Musique Sony

Karol G, la nouvelle marque de deux concerts d’affilée

Elle a été la chanteuse paisa reggaeton Karol G. l’artiste qui marque deux concerts consécutifs à pleine capacité à El Campín : les 5 et 6 avril 2024, cette année, dans la tournée intitulée « Demain sera beau », et vient de marquer son empreinte à l’Atanasio Girardot à Medellín, des mois auparavant.

En 2024, rendez-vous avec plusieurs nationaux à El Campín

Karol G lors de son deuxième rendez-vous à Bogotá.

Photo:TikTok @samuel_iriarte

Karol G n’est pas seul. L’année 2024 change le paradigme des concerts d’artistes nationaux à El Campín, désormais avec Morat, deux dates, mais elle accueille également Sylvestre Dangond en mai de cette année et il y a un concert à venir Andrés Cépéda le 13 décembre, ce qui constituera également une étape importante dans sa longue carrière.

CARLOS SOLANO

Éditorial EL TIEMPO

-

PREV “María José savait qu’il avait des relations avec des femmes trans”
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires