Nia Correia, sur ‘Votre visage me semble familier’: “C’est le programme où j’ai passé le pire moment”

Nia Correia, sur ‘Votre visage me semble familier’: “C’est le programme où j’ai passé le pire moment”
Nia Correia, sur ‘Votre visage me semble familier’: “C’est le programme où j’ai passé le pire moment”
-

L’ancienne triomphe Nia Correia a été l’une des candidates les plus marquantes de la neuvième édition de « Ton visage me semble familier ». La Canarienne a obtenu une honorable deuxième place, juste derrière son compatriote Agoney. Cependant, malgré la réussite professionnelle tant dans les résultats obtenus que dans la visibilité fournie par le format produit par Gestmusic, Nia ne garde pas un bon souvenir du concours.

Dans le podcast « Il n’y a pas de noirs au Tibet », l’artiste s’est penché sur le concept de « blackface », c’est-à-dire peindre le visage de personnes blanches pour simuler qu’elles ont la peau noire. Cette technique, largement utilisée dans concours de chant pour caractériser certains concurrents, il est particulièrement critiqué dans les défilés des Rois Mages lorsqu’ils l’utilisent pour déguiser les voisins de Baltasar.

La seule demande que Nia a faite lorsqu’elle s’est inscrite pour participer était de ne pas se peindre la peau en blanc. “Cela signifiait que je voulais uniquement jouer des noirs… puisque cela a été fait dans l’autre sens, je comprends qu’ils me le feraient aussi”, a-t-il justifié. “Comment est-il possible qu’un programme connu parce qu’il fait du « blackface », et je sais qu’il en est fier au niveau du maquillage, dise qu’en tant que personne blanche, il peut faire tous les chanteurs noirs ?“Mais quand une artiste noire s’en va, elle ne peut jouer que des artistes noirs ?”

Le rappeur Frank T, également présent sur place, s’est penché sur la question. “Pourquoi ne peux-tu pas jouer Madonna ? Si vous chantez la chanson comme elle la chante, si vous bougez comme elle bouge… “Une personne, ce n’est pas seulement sa couleur de peau, son talent, sa façon de marcher et de bouger.” Le Canarien, qui a accepté, n’a pas hésité à dire que “c’est le programme où j’ai passé le pire moment”.

« J’avais le sentiment que je devais me défendre. Sur les réseaux sociaux, tout était qu’ils me favorisaient parce que je ne faisais qu’imiter les noirs. Il est tres fort. C’est très frustrant d’essayer de discuter avec beaucoup de gens et d’expliquer que juste parce que nous sommes noirs, nous ne chantons pas tous de la même manière. Ils m’ont dit qu’ils me favorisaient, que j’avais un avantage si je gagnais un programme… Comme si Antonio Machín chantait comme Rihanna», a-t-il conclu.

Suivez la chaîne Diario AS sur WhatsApp, où vous trouverez tout le sport dans un seul espace : l’actualité du jour, l’agenda avec les dernières nouvelles sur les événements sportifs les plus importants, les images les plus marquantes, l’avis des meilleurs AS. entreprises, des rapports, des vidéos et un peu d’humour de temps en temps.

-

PREV Dickson demande au Challenger de la semaine de l’aider à punir
NEXT Un journaliste de TVN démissionne après deux ans à la chaîne