Ce sont les produits que les Colombiens ne mangent plus à cause de la taxe créée par le gouvernement Petro

Ce sont les produits que les Colombiens ne mangent plus à cause de la taxe créée par le gouvernement Petro
Ce sont les produits que les Colombiens ne mangent plus à cause de la taxe créée par le gouvernement Petro
-

La consommation de chocolat a diminué avec l’entrée en vigueur de la taxe santé – Crédit Colpresa

La récente réforme fiscale promue par le gouvernement de Gustavo Petro a marqué un avant et un après dans le pouvoir d’achat des Colombiens, notamment en ce qui concerne la consommation de produits ultra-transformés et sucrés.

Selon une analyse détaillée réalisée par la société Kantar, l’augmentation des taxes sur ces produits a eu un impact notable sur les tendances d’achat de la population, montrant une diminution significative du volume des achats d’articles tels que thé liquide, lait aromatisé et chocolats. Cette étude révèle que les ventes de ces produits ont connu une baisse comprise entre 5% et 20% au cours des deux premiers mois suivant la mise en place de la mesure.

Vous pouvez désormais nous suivre sur notre Chaîne WhatsApp et en Facebook.

L’objectif principal de cette réforme, comme l’explique le gouvernement, est de promouvoir une amélioration de la santé publique, en décourageant la consommation d’aliments nocifs. Cependant, pour les consommateurs, cette initiative s’est traduite par une augmentation des prix de ces produits, ce qui, selon Kantar, contraint les ménages à adapter leurs décisions d’achat pour préserver leurs finances.

Près de 600 000 familles qui dépendent des magasins de quartier seraient les plus touchées par la taxe saine – Crédit Universidad Central

L’adaptation a abouti à un Baisse de 6% de la fréquence d’achat des produits taxés au dernier trimestre, un indicateur de la manière dont les mesures fiscales peuvent influencer directement le comportement des consommateurs.

Les chiffres fournis par Kantar montrent que, face à ce scénario, certains consommateurs ont commencé à migrer vers des marques moins chères, ce qui s’est traduit par une Augmentation de 1 % de la part de marché de ces options plus abordables.

Ce changement suggère une recherche d’alternatives moins coûteuses par les consommateurs, dans le but d’équilibrer l’impact de l’augmentation des impôts sur leur portefeuille.

Par ailleurs, le rapport souligne un fait inquiétant : l’augmentation de la taxe a non seulement affecté directement les produits cibles, mais a également eu des conséquences sur les catégories qui n’étaient pas soumises à la taxe. Des familles qui, pour maintenir la consommation d’aliments ultra-transformés malgré leur coût élevé, Ils ont arrêté d’acheter d’autres produits exonérés de ces taxes.

Cette dynamique révèle à quel point les politiques fiscales peuvent avoir des effets secondaires inattendus sur la consommation globale des ménages.

Le ministère des Finances avait indiqué que cette taxe saine aurait un impact sur l’inflation de 0,21 point de pourcentage (pp) en 2023, de 0,11 pp en 2024 et de 0,12 pp en 2025 – crédit Luisa Gonzalez/Reuters

En termes de dépenses, l’étude Kantar montre une augmentation de 14 % des dépenses totales consacrées au panier alimentaire ultra-transformé par rapport à l’année précédente. Ces données sont compensées par une augmentation de 9% des catégories non soumises aux nouvelles taxes, témoignant d’une tendance à la hausse des coûts associés à la consommation de ces produits, tendance qui continuera à augmenter jusqu’en 2025 au moins.

La réforme fiscale et ses effets sur la consommation de produits ultra-transformés et sucrés constituent un exemple clair de la manière dont les politiques fiscales peuvent modifier la dynamique du marché et le comportement des consommateurs.

« Ces implications suggèrent que l’industrie doit comprendre la dynamique spécifique de chaque catégorie et anticiper l’impact de l’augmentation de la taxe dans les années à venir. »affirme l’étude Kantar, soulignant la nécessité pour le gouvernement et l’industrie d’évaluer continuellement les répercussions de ces mesures afin d’ajuster leurs stratégies.

Impact inflationniste de taxes saines sur les boissons sucrées et les aliments ultra-transformés – Crédit du ministère des Finances

De cette manière, l’importance de peser soigneusement les bénéfices de santé publique recherchés avec ce type de réformes par rapport à l’impact économique qu’elles peuvent avoir sur les citoyens est soulignée, en particulier à une époque où le pouvoir d’achat est une préoccupation constante.

La réforme fiscale promue par le gouvernement Petro est, sans aucun doute, une question très actuelle qui continuera à susciter des débats et nécessitera une analyse approfondie de ses effets à moyen et long terme.

-

PREV Découvrez les avantages et réductions dont vous pouvez bénéficier
NEXT Super Once : ce sont les résultats gagnants du tirage au sort de ce 8 mai