La province a incorporé CUCAI au ministère de la Santé

La province a incorporé CUCAI au ministère de la Santé
La province a incorporé CUCAI au ministère de la Santé
-

Le gouvernement provincial a officialisé l’incorporation du Centre Unique de Coordination d’Ablation et d’Implantation (CUCAI) Chubut sous la tutelle du Ministère de la Santé.

La décision a été reflétée dans une résolution signée par le secrétaire à la Santé, Sergio Wisky, qui souligne que la mission de ce programme est de garantir l’accès à la transplantation d’organes, de tissus et de cellules, à toutes les personnes ayant une indication médicale.

Cette décision vise également à faciliter l’inscription sur les listes d’attente de l’Institut central national de coordination des ablations et des implants uniques (INCUCAI) et à promouvoir l’intégration des activités de don et de transplantation dans les hôpitaux de la province.

Lors de la signature de la documentation réalisée à Rawson, Wisky était accompagné du sous-secrétaire à la Santé publique, Sergio Jaime ; la présidente du CUCAI Chubut, Caren Goddio ; et la référence pour le suivi post-transplantation, les habilitations et les médicaments, Carmen Iannotti.

« Gérer notre propre réponse »

Le sous-secrétaire à la Santé publique, Sergio Jaime, a évoqué la signature de cette résolution et a souligné l’importance de la création du programme CUCAI Chubut au sein de la structure du Secrétariat provincial de la Santé.

“Avant, le CAIPAT était une délégation de l’INCUCAI au niveau national, et maintenant, depuis cette résolution, il existe un programme appelé CUCAI Chubut, qui dépend du ministère de la Santé de la province”, a expliqué Jaime.

Le responsable provincial a également apprécié que de cette manière nous puissions « gérer notre propre réponse » et définir l’allocation des ressources de manière plus efficace et autonome.

En outre, il a souligné qu’il existe des politiques, comme celles des services d’approvisionnement de l’hôpital régional Comodoro Rivadavia et de l’hôpital de zone de Trelew, qui permettent d’améliorer le processus de don et de transplantation d’organes, et d’autres questions, comme le rechercher des patients atteints d’insuffisance rénale chronique avant qu’ils n’atteignent le stade de la greffe.

Depuis 2004, d’abord à travers le CAIPAT et ensuite le CUCAI Chubut, la province réalise des tâches de supervision et de développement de tous les processus liés à l’obtention et à la transplantation d’organes, de tissus et de cellules dans la province. Cependant, jusqu’à présent, il n’existait aucun acte administratif formel créant un programme ou un organisme de ce type au niveau provincial.

-