Petro annule son voyage à la conférence sur l’Ukraine – DW – 15/06/2024

Petro annule son voyage à la conférence sur l’Ukraine – DW – 15/06/2024
Petro annule son voyage à la conférence sur l’Ukraine – DW – 15/06/2024
-

Le président colombien, Gustavo Petro, a annulé à la dernière minute ce samedi (15/06/2024) sa participation au sommet pour la paix en Ukraine qui se tient ce week-end en Suisse et a critiqué la réunion pour chercher à “construire des blocs pour guerre”. “Ce que nous avons constaté à propos de la conférence de paix en Suisse, entre guillemets, c’est qu’il s’agit essentiellement d’une allégeance au parti de la guerre (…) c’est pourquoi j’ai décidé de suspendre ma visite”, a déclaré le président. les médias depuis Stockholm, où il est arrivé en visite d’État.

“Le cadre du forum suisse n’est pas un forum libre pour discuter des chemins vers la paix entre la Russie et l’Ukraine. Ses conclusions sont déjà prédéterminées. La majeure partie de l’Amérique latine et le gouvernement colombien ne sont pas d’accord avec la prolongation de la guerre”, a déclaré le président. sur son compte X depuis la Suède, où il est en visite officielle. Le président a ensuite fait également référence à la guerre à Gaza.

Petro devait quitter ce samedi la Suède pour le sommet en Suisse, où devaient se rencontrer les dirigeants de 70 pays pour élaborer une feuille de route pour la paix entre l’Ukraine et la Russie, qui ne participe pas à l’événement. Il était également prévu que le président colombien rencontrerait pour la première fois son homologue ukrainien Volodimir Zelensky. “Nous sommes disposés à participer à une conférence qui se consacre librement à la recherche de chemins vers la paix et non à la construction de blocs de guerre”, a ajouté le président de gauche, qui s’est dit favorable à une solution “pacifique” au conflit qui a éclaté. sortie en février 2022.

Le sommet de la paix a lieu aujourd’hui et demain dans le luxueux complexe hôtelier Bürgenstock, où seront présents les dirigeants du G7, à l’exception du président des États-Unis, Joe Biden. Sa vice-présidente Kamala Harris le remplacera. L’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni, qui composent le G7, ont annoncé cette semaine un prêt de 50 milliards de dollars à Kiev, financé par les intérêts des avoirs russes gelés.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il ordonnerait un cessez-le-feu et entamerait les négociations “dès que” l’Ukraine commencerait à retirer ses troupes des zones contestées et renoncerait à son adhésion à l’OTAN. Une proposition rejetée par l’Ukraine et ses alliés occidentaux.

lgc (afp, efe)

#Colombia

-