“Nous allons récupérer le département de Cauca”: ministre de la Défense, Iván Velásquez

“Nous allons récupérer le département de Cauca”: ministre de la Défense, Iván Velásquez
“Nous allons récupérer le département de Cauca”: ministre de la Défense, Iván Velásquez
-

ETAu cours d’une séance houleuse qui a duré jusqu’à 22h30 lundi, le ministre de la Défense, Iván Velásquez, aIl est intervenu dans le débat sur la motion de censure à son encontre. Ce débat est né de l’escalade de la violence dans plusieurs régions du pays, notamment en raison des actions terroristes des dissidents des FARC dans des départements tels que Valle del Cauca, Cauca, Caquetá, Huila et Meta.

Velásquez a commencé son discours en abordant les préoccupations soulevées contre lui, en déclarant : « C’est l’occasion de parler de tout ce qui a suscité des inquiétudes. Je tiens à souligner que lorsque des accusations sont portées dans une motion de censure, elles sont censées être contre la personne convoquée.” .

Hansel Vasquez. Alternative

Concernant la situation à Cauca, le ministre a détaillé les opérations de récupération du territoire menées par l’Armée et l’Armée de l’Air à El Plateado. “Il n’y a probablement pas eu beaucoup d’actions violentes auparavant, peut-être parce qu’il n’y a pas eu beaucoup d’actions répressives. Lorsque le président a ordonné aux forces publiques de récupérer le territoire, C’était un territoire sur lequel il n’existe toujours aucun contrôle effectif. Des opérations très énergiques ont été menées et l’armée et l’armée de l’air ont réussi à prendre les positions qu’avaient les dissidents à El Plateado, les ont affrontés, les ont expulsés et des progrès ont été réalisés”, a expliqué Velásquez.

De même, il a souligné le respect des droits de la population civile lors de ces opérations, précisant que la force publique évitait les affrontements directs dans les zones densément peuplées pour protéger les civils. “Ce sont des actes de responsabilité que nous devons souligner et c’est pour cela que la force publique a tardé à prendre le contrôle du centre-ville d’El Plateado”, il ajouta.

Concernant la situation à Jamundí, Valle del Cauca, Velásquez a fait état de l’augmentation des capacités de la Police Nationale. “Nous disposons de détecteurs de drones, de quatre équipes contre le financement criminel, le recrutement contre les mineurs, etc., capacités que la Police Nationale a augmenté. Depuis la levée du cessez-le-feu, nous avons mené 67 combats, soit un combat toutes les 31 heures, atteignant 367 captures et 24 morts”, a-t-il déclaré.

Le ministre a conclu son discours en réaffirmant son engagement en faveur de la sécurité et du rétablissement des territoires touchés dans le pays. “Sans minimiser les événements survenus, qui sont absolument graves, si, ce faisant, ils veulent que nous nous rendions et acceptions à nouveau un cessez-le-feu, ils ont tort, il n’y aura pas de renouvellement du cessez-le-feu à Nariño, Cauca. Nous sommes engagé… Nous avons «insisté auprès de la population sur la nécessité de collaborer avec la force publique». Velásquez a défendu sa gestion et a assuré : “Nous allons récupérer le département du Cauca”.

-