Scaloni fait l’éloge des absents Arturo Vidal et Gary Medel

Scaloni fait l’éloge des absents Arturo Vidal et Gary Medel
Scaloni fait l’éloge des absents Arturo Vidal et Gary Medel
-

Ce mardi, le Chili et l’Argentine se retrouvent pour la Copa América, comme cela s’est produit lors des quatre dernières éditions du tournoi. Cette fois, ce sera lors de la deuxième date du groupe A de la compétition, dans un duel clé, puisque la Roja n’a pas pu gagner lors de ses débuts contre le Pérou vendredi, donc une défaite contre l’albiceleste laisserait compliqué l’équipe de Ricardo Gareca. Pour l’équipe championne du monde, c’est aussi un match important, et c’est ce que leur entraîneur Lionel Scaloni s’est chargé de souligner.

Le DT considère que l’équipe chilienne est un rival très différent du Canada, son adversaire de la première journée : « Notre équipe joue en fonction de la façon dont nous pouvons blesser l’adversaire. Nous allons mettre celui qui s’adapte le mieux au Chili. Ce sont deux rivaux qui jouent très différemment et nous avons pris nos précautions. L’équipe est toujours là, elle répond aux attentes de chaque match”.

En approfondissant le Chili, Scaloni a rappelé deux absents historiques de la liste des Tigre : Arturo Vidal et Gary Medel. “C’est un jeu auquel nous avons beaucoup joué, je ne pense pas qu’il soit différent des autres. J.Jouons comme nous le devons. Les joueurs savent qu’il y a des limites qui ne peuvent pas être franchies, ils doivent être responsables de ne pas laisser l’équipe numériquement inférieure. Ne pas avoir Gary Medel et Arturo Vidal contre vous peut être un soulagement»a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Arturo Vidal et Gary Medel portant la chemise rouge. Photo : Andrés Piña/Photosport.

En outre, Il a souligné à propos de King, pour lequel il avait des éloges particuliers : « Quand il jouait, je me sentais identifié à lui. En plus de bien faire, il n’a jamais abandonné un ballon.

Cependant, pour ne pas polémiquer, il a clairement indiqué qu’il respectait la décision de Gareca de ne pas les convoquer : « Vidal et Medel sont d’excellents joueurs et ont beaucoup donné au Chili. J’imagine que ce sera difficile pour le peuple chilien (de supposer qu’il n’est pas appelé), mais ce sont des processus et Ricardo (Gareca) le fait bien..

L’une des inquiétudes après la première en Argentine était le statut de Lionel Messi. L’homme de Rosario a reçu un violent tacle à la cheville à la fin du duel. Malgré les spéculations, Scaloni a assuré que La Pulga “va bien, il s’est entraîné tous les jours normalement et est apte à jouer”.

D’un autre côté, Il a évité de trop faire référence à l’état du terrain du MetLife Stadium., la scène où se jouera le match contre le Chili. A noter que lors du premier match, contre les Canadiens, l’entraîneur de l’Albiceleste avait eu de vives critiques sur les conditions du gazon. « Je ne l’ai pas encore vu sur le terrain, j’ai déjà dit ce que j’avais à dire. Maintenant, il faut s’adapter à ce qui existe. Il ne veut pas influencer cet aspect-là, c’est pareil pour tout le monde. “On a trop parlé et rien ne peut être fait.”colline.

-

NEXT La Haas è una squadra in ascesa