Les paroissiens se sont réveillés tôt pour donner du sang

Les paroissiens se sont réveillés tôt pour donner du sang
Les paroissiens se sont réveillés tôt pour donner du sang
-

Le début de la collecte de sang a commencé à 8h30 comme prévu. Et ponctuellement à ce moment-là entra le premier donateur, avant de participer à la messe. Cela s’est produit hier dans l’église cathédrale, où, pour la première fois, l’Institut provincial d’hémothérapie (Iphem) a mené une campagne de collecte. Cette activité s’est déroulée dans le cadre de la Neuvaine en l’honneur de Saint Jean-Baptiste, qui avait déjà commencé avec la solidarité comme axe principal.

Liliana Valenzuela a été l’une des premières à arriver à la Cathédrale pour donner son sang. Il se levait à 5 heures pour faire le ménage et pouvoir assister à la première messe du matin, avant la donation. Il a dit que cela en valait la peine. « J’ai entendu parler de la collecte de sang grâce au Père Andrés Riveros et à Mgr Lozano qui ont parlé de la campagne Iphem. Et je voulais participer parce que c’est une façon de collaborer avec ceux qui ne passent pas un bon moment”, a déclaré la femme de 53 ans.

Au fil du temps, les donateurs ont continué à affluer et étaient satisfaits de la nouvelle. Andrés Riveros, curé de la Cathédrale, présent lors de l’activité, a déclaré que désormais la collecte du sang se ferait chaque année, dans le cadre de la Neuvaine de Saint Jean-Baptiste, en offrande.

Pour sa part, Vanina Cirelli, spécialiste de l’Iphem, a déclaré que l’Institut se déplace de plus en plus dans différents lieux pour encourager le don du sang et ainsi éviter les pénuries. « L’Iphem dispose d’un stock de sang suffisant pour approvisionner les hôpitaux, mais il faut le réapprovisionner », explique le médecin.

#Argentina

-