Cultiver du café sans déforestation, une obligation • La Nación

Cultiver du café sans déforestation, une obligation • La Nación
Cultiver du café sans déforestation, une obligation • La Nación
-

Le Secrétariat de l’Agriculture et des Mines de Huila a socialisé le Règlement 1115 EUDR, qui vise à exiger que tous les produits agricoles, y compris le café, qui entrent sur le marché européen soient exempts de processus de déforestation et de dégradation des forêts.

À cet exercice développé dans le cadre du projet pilote promu par l’Union européenne, le gouvernement de Huila et la Fédération nationale des producteurs de café pour la mise en œuvre de la norme, ont participé les acteurs de la culture du café du nord du département, notamment les producteurs, les commerçants. , les transformateurs, les exportateurs, le monde universitaire, entre autres alliés.

Pour le secrétaire de l’Agriculture et des Mines de Huila, Carlos Alberto Cuéllar Medina, le but de ce travail articulé de diffusion du règlement 1115 EUDR, est de permettre une production durable, l’entrée du café de Huila sur le marché européen et de protéger l’activité productive la plus importante. pour le département tout comme la culture du café.

« Nous travaillons très dur de la part du gouvernement départemental, avec l’aide de tous nos alliés, pour nous conformer aux exigences de la norme et garantir que notre café continue d’atteindre le marché de l’Union européenne sans problème. Mais il est également clair que ce sera sûrement une exigence qui deviendra mondiale et que nous devons donc être en première ligne pour protéger nos producteurs de café et notre principal produit d’exportation, le café, générateur d’emplois », a-t-il déclaré.

Il convient de rappeler que le règlement 1115 EUDR interdit l’entrée sur le marché européen de produits et sous-produits agricoles, qui ont été obtenus en générant des processus de déforestation ou de dégradation des forêts après 2020, il sera donc obligatoire pour les entreprises exportatrices de vérifier la traçabilité. processus et autres exigences établies par la diligence raisonnable.

Cette série de mesures émises par l’Union européenne, et obligatoires pour ceux qui exportent vers les pays membres de l’organisation, visent à réduire et atténuer l’impact du changement climatique, à protéger les écosystèmes et la biodiversité, ainsi qu’à permettre une gestion adéquate de la ressource en eau. , abordant les composantes des droits de l’homme, de l’environnement et de l’objectif zéro déforestation.

-