Les travaux à Huila continuent – ​​Partie 1

Les travaux à Huila continuent – ​​Partie 1
Les travaux à Huila continuent – ​​Partie 1
-

Par : Hugo Fernando Cabrera Ochoa

Je ne sais pas et je ne comprends pas le récit qu’ils souhaitent créer à travers la gestion journalistique du gouvernement de Huila par rapport au gouvernement qui a précédé l’administration actuelle. Je dis cela parce qu’en lisant ce qu’ils publient dans le bureau de presse, je le dénote. qu’ils ne veulent pas accorder de crédit à tout ce qui a été géré, exécuté et financé pendant la période 2020 – 2023, dirigé par l’ingénieur Luis Enrique Dussán López (Tout a été dûment documenté).

Ce n’est un secret pour personne que l’ancien gouverneur Dussán López n’est pas le meilleur en communication et que sa relation avec les médias n’est pas facile, non pas parce qu’il n’en reconnaît pas l’importance et qu’il ne sait pas clairement que c’est à travers eux que la communauté est maintenue. informé, mais c’est son style, un peu timide et distant, mais cela n’enlève rien au grand travail qu’il a réalisé en faveur du peuple de Huila, tout comme il aurait dû l’être en sa qualité de gouverneur de Huila, notamment de manière responsable et efficace face aux crises générées par la pandémie, l’épidémie sociale et la vague hivernale.

Comme les Colombiens héritent malheureusement de cette mémoire à très court terme, nous, les Huilens, en tant que Colombiens, ne faisons sûrement pas partie de l’exception et effaçons les bonnes œuvres de notre mémoire, comme par magie, mais je veux raconter tout ce que Luis Enrique Dussán l’a exécuté. , l’a laissé en construction et l’a laissé approuvé et financé.

Commençons par les installations de concassage et de mélange d’engrais. C’est ainsi que le Diario La Nación l’a intitulé : « Le gouverneur Luis Enrique Dussán López a vu la grande importance qu’il y a pour le département de Huila à promouvoir le développement d’usines d’engrais dans différentes zones du territoire. C’est ce qu’il a proposé dans son Plan de développement et c’est ce qu’il a réalisé pour les habitants de Huila.

Et il développe la nouvelle comme suit : « Usine de la zone nord : dans le nord du département de Huila, deux projets d’une valeur de plus de 9 milliards de dollars ont été approuvés pour le secteur minier, ce qui permettra d’avancer dans la mise en place d’une usine d’engrais avec laquelle il profitera des minéraux présents dans la région pour préparer des mélanges organiques-minéraux.

Usine Coocentral : renforcement de la production agricole grâce à la mise en œuvre d’une technologie de mélange d’engrais dans le département de Huila. Des ressources de l’ordre de 5,1 milliards de dollars, dont 4,112 millions de dollars alloués par le gouvernement de Huila à travers le Système Général de Redevances, et 988 millions de dollars, apportés par la Coopérative Centrale des Producteurs de Café de Huila – Coocentral.

Agacafé : Projet de renforcement de la production agricole à travers la fourniture et l’amélioration des actifs productifs à 470 agriculteurs du sud du département de Huila. Financé par le Système Général de Redevances pour un montant de 823 millions de dollars et bénéficiant à 470 producteurs appartenant à 13 groupes associatifs, des municipalités de Pitalito, Acevedo, Palestine, Oporapa, Timaná, Isnos et San Agustín.

Si la période actuelle dirigée par le gouverneur Rodrigo Villalba Mosquera, au milieu du bon sens d’un grand exécuteur testamentaire tel qu’il est et sous la prémisse de poursuivre les bonnes œuvres proposées et financées par son prédécesseur, qui est également du même avis , politique, je ne comprends pas pourquoi ne pas reconnaître que ce qui a été présenté aux médias et socialisé avec la communauté vient en grande partie du mandat précédent, je ne comprends pas cela et je suppose que c’est une erreur de la part de ceux qui informent le En ce qui concerne ce qui se fait, je ne pense pas que ce soit une ligne directrice majeure.

-