Pic pétrolier et pic de demande pétrolière

Pic pétrolier et pic de demande pétrolière
Pic pétrolier et pic de demande pétrolière
-

Par : Juan Arellanes

Universitaire de la Faculté d’études mondiales et coordinateur du Centre interdisciplinaire Anáhuac pour l’énergie et le développement durable de l’Université Anáhuac.

Le message du mouvement Pic pétrolier a été en grande partie rejetée compte tenu de son statut de “vérité qui dérange”. En outre, au sein du mouvement, certains secteurs tendaient à exagérer les conséquences catastrophiques et affirmaient que l’épuisement des combustibles fossiles conduirait à un effondrement imminent de la civilisation. L’aspect « apocalyptique » du mouvement a conduit à son discrédit. Mais un autre facteur essentiel a porté le coup mortel au mouvement : la fractionnement Aux Etats-Unis.

Au début des années 2000, le déclin de la production pétrolière conventionnelle aux États-Unis (qui avait culminé en 1970) Il semblait impossible de s’arrêter, et encore moins de faire marche arrière. Il ne s’agissait ni d’optimisme ni de pessimisme : les données semblaient convaincantes. Cependant, à partir de 2009, une innovation transformatrice a émergé sous la forme du pétrole de schiste. (huile de schiste)extrait par fractionnement. L’industrie pétrolière américaine a été revitalisée. Il fractionnement Ce n’était pas une technologie de pointe. Il s’agissait d’une technique connue depuis les années 1930, mais considérée comme économiquement irréalisable en raison de son coût élevé.

Il fractionnement a transformé le monde (pas seulement aux États-Unis) dans la deuxième décennie du 21e siècle. La tendance à la baisse de la production pétrolière aux États-Unis s’est inversée et a dépassé en 2018 le pic de production de 1970. La production a continué de croître après une baisse provoquée par le confinement sanitaire dû à la pandémie. En mars 2023 la production de huile de schiste a dépassé le précédent sommet de décembre 2019. Mais la production de huile de schiste ralentit et les voix s’élèvent pour indiquer que sa production maximale aura lieu au cours de cette décennie.

Jusqu’à présent, les États-Unis sont le seul pays dans lequel le fractionnement cela a été réussi. Bien que la technique soit utilisée au Canada, en Chine, au Mexique et en Argentine, aucun autre pays n’a obtenu fractionnement des résultats comparables. Face à la crise énergétique provoquée par l’invasion russe de l’Ukraine, le débat sur la fractionnement comme alternative à la sécurité énergétique.

En fait, le fractionnement C’est une entreprise qui a généré très peu de bénéfices financiers. On soupçonne que le fractionnement Il s’agit d’une entreprise géopolitique plutôt qu’économique. Les États-Unis ont promu une politique énergétique agressive dans l’extraction de huile de schiste à travers fractionnement pour des raisons stratégiques plutôt que de rentabilité.

Actuellement, l’idée dominante est qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura pas de problèmes avec la production mondiale de pétrole. Si nécessaire, il pourra être augmenté à volonté : il suffira de recourir au fractionnement. En effet, depuis 2020, la plus grande préoccupation de la politique énergétique est d’atteindre « zéro émission nette ». Il semble donc inutile de s’inquiéter de produire davantage de pétrole. Au contraire, l’important est d’installer davantage de systèmes d’énergies renouvelables et de commencer à consommer moins de pétrole.

Comme le mouvement de Pic pétrolier dissous, le discours de Pic de la demande pétrolière. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit que la demande mondiale de pétrole atteindra son maximum vers 2030peut-être dans 2028, puis commencera à décliner à mesure que les énergies renouvelables répondent à une part croissante de la demande énergétique. Nous semblons plus à l’aise avec l’idée de démissionner volontairement. (pour notre conscience écologique face au changement climatique) à la substance qui nous a permis de construire une civilisation de haute technologie, qui avec l’idée de gérer le mouvement des Pic pétrolier que nous ne pouvions plus augmenter la production de pétrole car les ressources restantes sont de plus en plus coûteuses à extraire.

Mais Pic de la demande pétrolière en 2030 (ou avant) n’est pas un fait, c’est une prévision. Comme toutes les prévisions, elle repose sur des modèles qui peuvent échouer. (de la même manière que les modèles scientifiquement fondés Pic pétrolier il y a vingt ans). Les modèles ne prédisent pas l’avenir, ce sont des outils qui nous permettent de construire des scénarios pour comprendre et évaluer l’avenir. En outre, il convient de noter que l’AIE a une longue histoire d’échecs en matière de prévisions. Et si cela ne suffisait pas, Pic de la demande pétrolière Il s’agit d’un modèle construit à partir des tendances de croissance des énergies renouvelables dans les économies les plus développées. Est-il certain que la Chine, l’Inde, l’Asie-Pacifique et l’Afrique cesseront de demander du pétrole d’ici 5 ans ? Avec les tendances géopolitiques actuelles, cela est hautement improbable. De plus, si ce n’est pas avec du pétrole, Comment les énergies renouvelables vont-elles être déployées ? De l’exploitation minière à l’installation, les systèmes d’énergie renouvelable sont construits et installés avec des machines alimentées au diesel.

Ce qui est un fait, c’est que la production de pétrole conventionnel a diminué dans une grande partie du monde. Le Mexique, la Norvège et l’Algérie sont des exemples de baisses spectaculaires de la production pétrolière au XXIe siècle. En fait, l’augmentation de la production mondiale de pétrole au cours des 15 dernières années dépend de ressources non conventionnelles, plus coûteuses à extraire. Il huile de schiste obtenu grâce à fractionnement, en particulier dans le champ Permien au Texas, et le pétrole synthétique obtenu à partir des sables bitumineux de la province de l’Alberta au Canada, ont été la principale source de croissance de l’offre mondiale de pétrole. Après la pandémie, l’augmentation de la production a été encore plus limitée. Selon Goehring et Rozencwajg, consultants pour Selon Natural Resource Investors, « jamais auparavant la croissance de l’offre de pétrole n’a été aussi concentrée géographiquement. « Six comtés de l’ouest du Texas sont désormais responsables de 100 % de la croissance manufacturière mondiale. »

La géopolitique semble boycotter la transition énergétique. Premièrement, l’invasion russe de l’Ukraine a provoqué une flambée des prix du pétrole et du gaz qui a rendu les projets d’énergies renouvelables plus coûteux en raison de l’inflation. Les tensions au Moyen-Orient ont également fait grimper les prix et accru le risque de rupture d’approvisionnement. L’AIE estime que la demande mondiale de pétrole va augmenter en raison des perturbations du transport maritime dans la mer Rouge dues aux attaques des rebelles Houthis. Aucun conflit n’est éternel, mais le retour à la stabilité géopolitique ne semble pas proche.

La demande de pétrole continue de croître. Pic de la demande pétrolière L’horizon 2030 s’annonce très prometteur pour la politique climatique, mais ni le déploiement des énergies renouvelables ne se poursuit au rythme attendu, ni le marché des voitures électriques ne croît au rythme indiqué par les scénarios optimistes. Peut-être que le pétrole pourrait dire la même chose que Mark Twain : « Les informations faisant état de ma mort sont une grande exagération ». Le problème de la parole Pic de la demande pétrolière c’est qu’il suppose que la transition énergétique se fera sans perturbations majeures. Mais la civilisation mondiale a besoin de pétrole. On ne peut pas abandonner le pétrole sans transformer profondément la civilisation mondiale.

En même temps, il serait peut-être important de rappeler la chose la plus pertinente : le mouvement des Pic pétrolier j’ai essayé de dire il y a une vingtaine d’années : le pétrole n’est pas infini et les lois physiques (pas seulement les investissements et la technologie) sont déterminants pour son extraction.


De l’électromobilité à la durabilité des transports au Mexique

Iberdrola México, le compagnon de voyage de l’industrie dans ses objectifs de décarbonation

-

NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires