la fête Maripily, l’amour des Portoricains et les objectifs futurs – Metro Puerto Rico

la fête Maripily, l’amour des Portoricains et les objectifs futurs – Metro Puerto Rico
la fête Maripily, l’amour des Portoricains et les objectifs futurs – Metro Puerto Rico
-

Après plusieurs jours de célébration de l’anniversaire de Maripily Rivera, le deuxième lauréat de La Casa de los Famosos 4, Rodrigo Romeh, a confirmé que les Portoricains « débordent » de « tant d’affection ».

Depuis que le Mexicain a débarqué sur le sol portoricain, il a déclaré que « cela a été un très beau tumulte », mais il n’a jamais pensé que le soutien qu’il recevra traverserait les frontières.

“Je n’ai jamais cru que cette plateforme donnerait ça, bien au contraire […] et m’a emmené dans des endroits où je n’aurais jamais pensé aller. De plus, être ici en traversant les frontières et que les gens me connaissent ici, c’est quelque chose pour moi, enfin, si cela vous époustoufle, mais très reconnaissant pour tout”, a-t-il exprimé dans une interview avec Métro Porto Rico.

Romeh Il a déclaré qu’après avoir participé au réalité Cela a marqué un avant et un après dans sa vie. Pour l’instant, il profite du moment.

« Je suis très adaptable, donc en ce moment j’en profite, au contraire, je le vois comme une philosophie ; Si cela me donne la vie, alors je dois en tirer le meilleur parti, n’est-ce pas ? Et si c’est à ce moment-là, je veux en profiter, à tout moment, je pense que c’est ça, c’est ce qui m’a permis de continuer, car si nous n’avons pas arrêté cela, mais à tout moment j’essaie de faire au mieux de la situation”, a-t-il exprimé à propos du processus d’adaptation à la sortie du programme.

Aux yeux de certains fans, la relation entre Maripily Rivera et Romeh pourrait être pour les caméras, mais l’homme d’affaires mexicain a déclaré qu’il s’agissait d’un lien sincère et pur.

« J’ai un certain manque de ma mère à cause de son manque et je le projette sur elle (Maripily Rivera). […] Et, dans le sens de l’humour, ils sont très similaires. Donc, ça me rappelle beaucoup ma mère, parce qu’elle faisait toujours des dégâts. Et Maripily est comme ça, juste comme ça et fait toujours rire les gens. Je la vois et je dis : “ah, regarde, elle me rappelle beaucoup ma mère”. Donc c’est peut-être comme remplir ça », a-t-il révélé.

De la même manière, il a expliqué que la femme portoricaine est « très maternelle » et projette en lui son fils, Joe Joe. Cette association que Romeh a faite avec Rivera

«Je la traite de la même manière que ma mère la traitait. […] Écoute, jusqu’à ce qu’elle me prépare à manger et tout ça, et qu’elle prenne soin de moi, tout comme une mère, je me souviens, j’ai cet écho de souvenirs. Donc je suis attiré par ça. Oui. C’est pour ça que c’est très sympa. C’est pourquoi ce sentiment est si sincère et si pur, comme je le dis. […] Il a toujours été très clair qu’elle me considère comme son fils et moi comme ma mère. Je sais que les gens spéculent, mais j’ai déjà vu qu’ils spéculent sur tout. […] L’important, c’est ce qu’elle et moi savons avoir, cette relation mère-fils”, a-t-il souligné.

Bien que de nombreux fans espèrent que Romeh et l’ancienne reine de beauté et également participante de cette saison, Ariadna Gutierrez, établiront une relation, il a annoncé qu’ils se reverraient à Miami.

Il a toutefois affirmé que la relation est bonne, mais que « les horaires sont très compliqués ».

“Il y a des voyages, il y a des engagements, je suis arrêté chez moi depuis deux jours, c’est-à-dire que je vois ma famille depuis deux jours, imaginez […] En fin de compte, nous parlons tous les jours, nous sommes en contact, en communication, et je pense que c’est l’essentiel, et aussi comprendre que nous devons nous soutenir mutuellement, et nous devons nous soutenir mutuellement, la fin, voilà ce que c’est. Eh bien, je vous soutiens dans le vôtre, je vous traite et je comprends”, a-t-il déclaré.

Tout au long du week-end, les réseaux ont été inondés de photos et de vidéos de la célébration de l’anniversaire de Rivera et de sa compatriote Cristina Porta.

La célébration a duré jusqu’à “six heures du matin”, a déclaré Romeh, ajoutant qu’ils avaient passé un “très bon moment” et que leurs “poches sous les yeux” le montraient. Concernant son moment viral dans lequel le bodybuilder dansait du reggaeton, il a révélé que cela l’avait pris par surprise.

«J’étais calme, normal […] Puis ils me croisent là, devant une estrade, et Clovis, vous savez, et ils commencent là : ‘non, fais que quelqu’un danse avec Romeh’ et je commence et j’ai dit, eh bien, qu’est-ce que je fais maintenant ? Et j’ai dit, eh bien, vous savez, là-bas avec tous les gens, je suppose que c’est culturel, donc bien. […] Je ne m’y attendais pas, non, je jure que je ne m’y attendais pas, et quand Clovis a vu ça, il est parti, et il m’a laissé là, il m’a foiré”, se souvient-il en riant.

Enfin, il a réitéré son engagement à porter au public des actions qui servent de modèle, en utilisant le bien. Comme objectifs futurs, il a révélé qu’il analyserait différentes offres dans le domaine de la communication, du théâtre et du mannequinat.

Regardez l’interview complète :

-

NEXT les détails du dernier gala